Podcasts

La quatrième croisade et le problème de l'approvisionnement alimentaire dans les récits de Robert De Clari et Geoffroy De Villehardouin

La quatrième croisade et le problème de l'approvisionnement alimentaire dans les récits de Robert De Clari et Geoffroy De Villehardouin

La quatrième croisade et le problème de l'approvisionnement alimentaire dans les récits de Robert De Clari et Geoffroy De Villehardouin

Par Zdzisław Pentek

Studia historiae oeconomicae, Vol.32: 1 (2014)

Résumé: Ce texte propose l'analyse de deux textes, écrits par Robert de Clari et Geoffroy de Villehardouin, deux chroniqueurs à l'époque de la quatrième croisade. L'analyse traite de leur compte rendu de l'approvisionnement alimentaire et de la manière dont les croisés ont réussi à subvenir à leurs besoins pendant leur voyage de Venise à Constantinople entre juin 1202 et mai 1204.

Introduction: Le problème des provisions de l'armée au Moyen Âge est resté, dans une large mesure, ignoré dans les ouvrages de référence. Cependant, cela ne signifie pas que ce problème n’était pas d’une importance cruciale. Le problème devient encore plus obscur quand on considère les croisades en Palestine dans les années 1096-1291. Lorsque nous lisons uniquement des publications écrites par des écrivains occidentaux et orientaux qui ont participé à cette entreprise, nous nous rendons compte que la description de la nourriture consommée à la fois par les humains et les animaux, et la manière dont la nourriture a été obtenue est non seulement fragmentée et incomplète, mais parfois complètement absente. Dans cet article, je voudrais analyser les récits de deux participants à la quatrième croisade: Robert de Clari et Geoffroy Villehardouin. Ces récits sont rédigés dans les dialectes de l'ancien français: le picard et le champenois.

Le problème de la faim - et, à l'occasion, de la prospérité - est discuté très peu en détail par les auteurs des récits qui décrivent la quatrième croisade. Ce sont les récits des participants à une croisade non pas en Terre Sainte, mais à Constantinople. Le premier auteur est un haut fonctionnaire et un chevalier, un maréchal du Champenois, Geoffroy de Villehardouin (vers 1148 - vers 1212). Ses expériences incluent des négociations avec les Vénitiens et l'envoyé auprès des empereurs byzantins en 1203. Lorsqu'il décida finalement de s'installer dans l'État nouvellement formé, l'empire latin, il était le maréchal de Roumanie. Son récit, La conquête de Constantinople, est considéré comme le compte rendu officiel de la mission, mais, dans une large mesure, il est très incomplet.


Voir la vidéo: Godefroy de Bouillon, premier héros des croisades - La Petite Histoire - TVL (Janvier 2022).