Nouvelles

Stockton III DD-646 - Histoire

Stockton III DD-646 - Histoire

Stockton III

(DD-646 : dp. 1630 ; 1. 348'3 ; n. 36'1 ; dr. 17'6, s. 37.4 k. ; cpl. 276 ; a. 4 5, 4 40mm., 7 20mm., 5 21" tt., 2 act., 6 dcp.; cl. Gleaves)

Le troisième Stockton (DD-646) a été posé le 24 juillet 1942 à Kearny, N.J., par la Federal Shipbuilding and Drydock Co.; lancé le 11 novembre 1942; parrainé par Mme Horace K. Corbin; et commandé le 11 janvier 1943, le lieutenant Comdr. R. E. Braddy aux commandes.

Après le shakedown, Stockton a rejoint la flotte de l'Atlantique le 15 mars 1943 et a commencé à escorter des convois entre New York et les ports d'Afrique du Nord. Entre le 28 mai 1943 et le 3 janvier 1944, il escorte quatre convois. Le 24 janvier 1944, elle est devenue en route pour le Pacifique Sud.

À son arrivée, Stockton a rejoint les forces de la 7e flotte rassemblées pour l'invasion de l'île de Los Negros dans les Amirautés. Elle a participé au bombardement initial qui a ouvert la voie aux débarquements le 29 février et est restée dans la région pendant trois jours, patrouillant et fournissant un appui-feu aux forces à terre. Du 9 au 13 mars, elle a soutenu des atterrissages semblables mais plus petits dans le Port de Seeadler. Alors que les forces américaines franchissaient le pas le long de la côte nord de la Nouvelle-Guinée, Stockton a agi comme un navire de contrôle antiaérien et anti-sous-marin lors des débarquements à Humboldt Bay le 22 avril et à Wakde le 17 mai; et elle a fourni le soutien de feu d'artillerie pour les débarquements de Biak le 27 mai. Au large de Biak, il a subi des dommages mineurs lorsqu'il a été touché par un obus d'une batterie côtière le 28 mai, et le 12 juin, il a remorqué le Kalk (DD-611) dans la baie de Humboldt, après que ce destroyer ait été immobilisé par une bombe touchée au milieu du navire.

Le 2 juillet, il était avec les forces d'invasion au large de Noemfoor et a agi à la fois comme navire de protection et d'appui-feu pendant les débarquements. Après un mois de devoir d'escorte et de formation le long de la côte nord de la Nouvelle-Guinée, elle a navigué de Nouvelle-Guinée le 22 août pour rejoindre des unités de la 3ème Flotte pour l'invasion des Îles Palau. Le destroyer escorta les transports alors qu'ils approchaient de Peleliu le 15 septembre et les protégea après le débarquement jusqu'à ce qu'il rentre chez lui le 10 octobre.

Après la révision à Seattle, Washington, Stockton a accompli l'entraînement de recyclage à Pearl Harbor le 24 janvier 1945. Entre le 10 février et le 9 mars, elle a passé au crible les transporteurs d'escorte pendant qu'ils fournissaient la couverture aérienne pour les atterrissages sur Iwo Jima. Le 21 février, deux jours après le débarquement, le groupe de Stockton a été attaqué par quatre avions suicide, qui ont coulé le porte-avions d'escorte Bismarck Sea (CVE-95) et endommagé Lunga Point (CVE-94). Du 18 mars à la fin de la guerre, le destroyer a escorté des unités de ravitaillement du groupe de soutien logistique alors qu'elles fournissaient du carburant et des fournitures à la flotte pendant la campagne d'Okinawa et les frappes aériennes simultanées sur les Ryukyus et les îles japonaises. Le 31 mars, la veille du débarquement d'Okinawa, le Stockton et le Morrison (DD-560) ont coulé le sous-marin japonais 1-8, après trois heures et demie d'action. Début avril, Stockton a dirigé le sauvetage du Thornton (AVD-11), qui était entré en collision avec deux pétroliers du groupe de Stockton.

Stockton a continué ses devoirs de soutien pendant le premier mois et demi de l'occupation du Japon. Elle a navigué le 15 octobre du Japon et a procédé, via Singapour et Le Cap, à New York. Le destroyer a été désarmé le 16 mai 1946 et placé en réserve à Charleston, S.C. Il a été rayé de la liste de la Marine le 1er juillet 1971.

Stockton a reçu 8 étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.


Service de l'Atlantique[modifier | modifier la source]

Après le shakedown, Stockton rejoint la Flotte de l'Atlantique le 15 mars 1943 et commence à escorter des convois entre New York et les ports d'Afrique du Nord. Entre le 28 mai 1943 et le 3 janvier 1944, il escorte quatre convois. Lors de son dernier passage en convoi, il a escorté deux pétroliers jusqu'à Ponta Delgada, aux Açores, en compagnie de Épine (DD-647) — les premiers navires à entrer dans le port en vertu du nouvel accord entre les Alliés et le gouvernement du Portugal. Ώ] Le 24 janvier 1944, Stockton a commencé pour le théâtre du Pacifique Sud-Ouest.


Seconde. 642 Pouvoirs et fonctions des agences Head Start

(a) Autorité - Pour être désignée comme une agence Head Start en vertu du présent sous-chapitre, une agence doit avoir le pouvoir, en vertu de sa charte ou de la loi applicable, de recevoir et d'administrer des fonds en vertu du présent sous-chapitre, des fonds et des contributions de sources publiques privées ou locales qui peuvent être utilisées à l'appui d'un programme Head Start, et des fonds au titre de tout programme d'assistance fédéral ou étatique en vertu duquel un organisme public ou privé à but non lucratif ou à but lucratif (selon le cas) organisé conformément au présent sous-chapitre, pourrait agir en tant que bénéficiaire, entrepreneur , ou parrain de projets pouvant être inclus dans un programme Head Start. Une telle agence sera également habilitée à transférer les fonds ainsi reçus et à déléguer des pouvoirs à d'autres agences, sous réserve des pouvoirs de son conseil d'administration et de ses responsabilités globales en matière de programme. Le pouvoir de transférer des fonds et de déléguer des pouvoirs comprend le pouvoir d'effectuer des transferts et des délégations couvrant des projets constitutifs dans tous les cas où cela contribuera à l'efficience et à l'efficacité ou à d'autres objectifs du programme.

(b) Implication de la famille et de la communauté Services familiaux - Pour être ainsi désignée, une agence Head Start doit, au minimum, faire tout ce qui suit pour impliquer et servir les familles et les communautés :

(1) Prévoir la participation régulière et directe des parents et des résidents de la communauté à la mise en œuvre du programme Head Start, y compris les décisions qui influencent le caractère d'un tel programme, conformément aux paragraphes (2)(D) et (3)(C) du paragraphe (c).

(2) Rechercher la participation des parents, des résidents de la communauté et des entreprises locales dans la conception et la mise en œuvre du programme.

(3) Établir des procédures efficaces--

(A) faciliter et rechercher la participation des parents d'enfants participants à des activités conçues pour aider ces parents à devenir des partenaires à part entière dans l'éducation de leurs enfants et

(B) donner à ces parents la possibilité de participer à l'élaboration et à la conduite globale du programme au niveau local, y compris une aide au transport, le cas échéant.

(4) Offre (directement ou par renvoi à des entités locales, telles que des entités exécutant des programmes Even Start en vertu de la sous-partie 3 de la partie B du titre I de la Loi sur l'enseignement primaire et secondaire de 1965 (20 USC 6381 et suiv.), public et bibliothèques scolaires et entités exécutant des programmes de soutien aux familles) à ces parents-

(A) les services d'alphabétisation familiale et

(B) formation aux compétences parentales.

(5) Offrir aux parents des enfants participants des conseils sur la toxicomanie (soit directement, soit par le biais d'une orientation vers des entités locales), si nécessaire, y compris des informations sur les effets de l'exposition aux drogues sur les nourrissons et le syndrome d'alcoolisme fœtal.

(6) Au choix de cette agence, offrir (directement ou par référence à des entités locales) à ces parents--

(A) formation sur le développement de base de l'enfant (y compris le développement cognitif, social et émotionnel)

(B) aide au développement des compétences en littératie et en communication

(C) des occasions de partager des expériences avec d'autres parents (y compris les relations parent-mentor)

(D) services de santé, y compris des informations sur la dépression maternelle

(E) visites régulières à domicile ou

(F) toute autre activité destinée à aider ces parents à devenir des partenaires à part entière dans l'éducation de leurs enfants.

(7) Fournir, en ce qui concerne chaque famille participante, une évaluation des besoins familiaux qui comprend une consultation avec ces parents (y compris les parents d'accueil, les grands-parents et les aidants familiaux, le cas échéant), d'une manière et dans un langage que ces parents peuvent comprendre (au dans la mesure du possible), sur les avantages de la participation des parents et sur les activités décrites dans cette sous-section auxquelles ces parents peuvent choisir de participer (en tenant compte de leurs besoins familiaux spécifiques, de leurs horaires de travail et d'autres responsabilités).

(8) Envisager de fournir des services pour aider les frères et sœurs plus jeunes des enfants participant à son programme Head Start à obtenir des services de santé auprès d'autres sources.

(9) Effectuer des activités de sensibilisation communautaire pour encourager les personnes qui n'étaient auparavant pas affiliées aux programmes Head Start à participer à son programme Head Start en tant que bénévoles.

(10)(A) Informer les parents gardiens de familles monoparentales qui participent à des programmes, activités ou services exécutés ou fournis en vertu du présent sous-chapitre de la disponibilité de services de pension alimentaire pour enfants aux fins d'établir la paternité et d'obtenir une pension alimentaire pour enfants.

(B) Référez les parents éligibles aux bureaux des pensions alimentaires pour enfants de l'État et des gouvernements locaux.

(11) Fournir aux parents d'enfants ayant une maîtrise limitée de l'anglais une sensibilisation et des informations, dans un format compréhensible et uniforme et, dans la mesure du possible, dans une langue que les parents peuvent comprendre.

(12) Fournir le soutien technique et autre nécessaire pour permettre aux parents et aux résidents de la communauté d'obtenir, pour leur propre compte, l'aide disponible de sources publiques et privées.

(13) Promouvoir la participation continue des parents (y compris les parents d'accueil, les grands-parents et les aidants familiaux, le cas échéant) des enfants qui participent aux programmes Head Start dans l'éducation de leurs enfants lors de la transition de leurs enfants à l'école, en travaillant avec le agence éducative locale--

(A) fournir une formation aux parents—

(i) informer les parents de leurs droits et devoirs concernant l'éducation de leurs enfants et

(I) comprendre et travailler avec les écoles afin de communiquer avec les enseignants et autres membres du personnel scolaire

(II) pour soutenir le travail scolaire de leurs enfants et

(III) de participer selon qu'il convient aux décisions relatives à l'éducation de leurs enfants et

(B) prendre d'autres mesures, le cas échéant et réalisables, pour soutenir la participation active des parents avec les écoles, le personnel scolaire et les organisations liées à l'école.

(14) Établir des procédures efficaces pour l'orientation rapide des enfants handicapés vers l'État ou l'agence locale fournissant des services en vertu de l'article 619 ou de la partie C de la Loi sur l'éducation des personnes handicapées (20 USC 1419, 1431 et suiv.), et la collaboration avec cette agence , conformément à l'article 640(d)(3).

(15) Établir des procédures efficaces pour fournir les services d'intervention précoce nécessaires aux enfants handicapés avant que l'État ou l'agence locale chargée de fournir des services en vertu de l'article 619 ou de la partie C de cette loi ne détermine leur éligibilité, conformément à l'article 640(d)(2 ).

(16) Au choix de l'agence Head Start, établir un partenariat avec un établissement d'enseignement supérieur et une organisation à but non lucratif pour offrir aux étudiants universitaires la possibilité de servir de mentors ou de partenaires de lecture pour les participants à Head Start.

(c) Gouvernance du programme - Après avoir reçu sa désignation en tant qu'agence Head Start, l'agence doit établir et maintenir une structure formelle pour la gouvernance du programme, pour la surveillance des services de qualité pour les enfants et les familles de Head Start et pour la prise de décisions liées à la conception et à la mise en œuvre du programme. . Cette structure comprend les éléments suivants :

(A) EN GÉNÉRAL - L'organe directeur aura la responsabilité légale et fiscale de l'agence Head Start.

(B) COMPOSITION - L'organe directeur sera composé comme suit :

(i) Au moins un membre doit avoir une formation et une expertise en gestion fiscale ou en comptabilité.

(ii) Au moins un membre doit avoir une formation et une expertise dans le domaine de l'éducation et du développement de la petite enfance.

(iii) Au moins un membre doit être un avocat agréé familiarisé avec les questions soumises à l'organe directeur.

(iv) Les membres supplémentaires doivent :

(I) refléter la communauté à desservir et inclure les parents d'enfants qui sont actuellement, ou étaient auparavant, inscrits aux programmes Head Start et

(II) sont sélectionnés pour leur expertise en éducation, en administration des affaires ou en affaires communautaires.

(v) Des exceptions seront faites aux exigences des clauses (i) à (iv) pour les membres d'un organe directeur lorsque ces membres supervisent une entité publique et sont sélectionnés à leurs postes au sein de l'entité publique par élection publique ou nomination politique.

(vi) Si une personne décrite à l'alinéa (i), (ii) ou (iii) n'est pas disponible pour siéger en tant que membre de l'organe directeur, l'organe directeur fait appel à un consultant ou à une autre personne possédant l'expertise pertinente, avec les qualifications décrites dans cette clause, qui travaillera directement avec l'organe directeur.

(C) CONFLIT D'INTÉRÊT- Les membres de l'organe directeur doivent--

(i) ne pas avoir de conflit d'intérêts financier avec l'agence Head Start (y compris toute agence déléguée)

(ii) ne pas recevoir de rémunération pour avoir siégé à l'organe directeur ou pour avoir fourni des services à l'agence Head Start

(iii) ne pas être employés, et les membres de leur famille immédiate ne doivent pas être employés, par l'agence Head Start (y compris toute agence déléguée) et

(iv) fonctionner comme une entité indépendante du personnel employé par l'agence Head Start.

(D) EXCEPTION - Si une personne occupe un poste à la suite d'une élection publique ou d'une nomination politique, et que ce poste s'accompagne d'une nomination simultanée pour servir en tant que membre d'un organe directeur d'une agence Head Start, et que cette personne a un conflit de les intérêts décrits aux sous-alinéas (ii) ou (iii) du sous-alinéa (C)--

(i) il ne sera pas interdit à cette personne de siéger à cet organisme et l'agence Head Start signalera ce conflit au secrétaire et

(ii) si le poste occupé à la suite d'une élection publique ou d'une nomination politique offre une compensation, il ne sera pas interdit à cette personne de recevoir une telle compensation.

(E) RESPONSABILITÉS - L'organe directeur doit :

(i) avoir la responsabilité légale et fiscale de l'administration et de la supervision des programmes en vertu du présent sous-chapitre, y compris la protection des fonds fédéraux

(ii) adopter des pratiques qui assurent une gouvernance active, indépendante et informée de l'agence Head Start, y compris des pratiques conformes au paragraphe (d) (1), et participer pleinement au développement, à la planification et à l'évaluation des programmes Head Start concernés

(iii) être responsable du respect des lois fédérales (y compris les réglementations) et des lois nationales, tribales et locales applicables (y compris les réglementations) et

(iv) être responsable d'autres activités, y compris--

(I) sélectionner les agences déléguées et les zones de service pour ces agences

(II) établir des procédures et des critères pour le recrutement, la sélection et l'inscription des enfants

(III) examiner toutes les demandes de financement et les modifications apportées aux demandes de financement pour les programmes en vertu du présent sous-chapitre

(IV) établir des procédures et des lignes directrices pour l'accès et la collecte des informations décrites au paragraphe (d)(2)

(V) examiner et approuver toutes les principales politiques de l'agence, y compris :

(aa) l'auto-évaluation annuelle et l'audit financier

(bb) les progrès de cette agence dans la mise en œuvre des dispositions programmatiques et fiscales de la demande de subvention de cette agence, y compris la mise en œuvre de mesures correctives et

(cc) les politiques du personnel de ces agences concernant l'embauche, l'évaluation, le licenciement et la rémunération des employés de l'agence

(VI) élaborer des procédures pour la sélection des membres du conseil d'orientation, conformément à l'alinéa (2)(B)

(VII) approuver les politiques de gestion financière, de comptabilité et de reporting, et le respect des lois et réglementations relatives aux états financiers, y compris le--

(aa) l'approbation de toutes les dépenses financières importantes de l'agence

(bb) l'approbation annuelle du budget de fonctionnement de l'agence

(cc) sélection (sauf lorsqu'un auditeur financier est désigné par l'État en vertu de la loi de l'État ou est désigné en vertu de la loi locale) d'auditeurs financiers indépendants qui doivent signaler toutes les politiques et pratiques comptables critiques à l'organe directeur et

(dd) le suivi des actions de l'agence pour corriger les constatations d'audit et d'autres actions nécessaires pour se conformer aux lois applicables (y compris les réglementations) régissant les états financiers et les pratiques comptables

(VIII) examiner les résultats de la surveillance effectuée en vertu de l'article 641A(c), y compris les activités de suivi appropriées

(IX) approuver les politiques et procédures du personnel, y compris les politiques et procédures concernant l'embauche, l'évaluation, la rémunération et le licenciement du directeur exécutif, du directeur Head Start, du directeur des ressources humaines, du directeur financier et de toute autre personne occupant un poste équivalent avec l'agence

(X) établir, adopter et mettre à jour périodiquement des normes de conduite écrites qui établissent des normes et des procédures formelles pour la divulgation, le traitement et la résolution -

(aa) tout conflit d'intérêts, et toute apparence de conflit d'intérêts, par les membres de l'organe directeur, les dirigeants et employés de l'agence Head Start, et les consultants et agents qui fournissent des services ou fournissent des biens à l'agence Head Start et

(bb) les plaintes, y compris les enquêtes, le cas échéant et

(XI) dans la mesure du possible et appropriée, à la discrétion de l'organe directeur, établir des comités consultatifs pour superviser les principales responsabilités liées à la gouvernance du programme et à l'amélioration du programme Head Start concerné.

(A) EN GÉNÉRAL - Conformément au paragraphe (1)(E), chaque agence Head Start doit avoir un conseil politique responsable de la direction du programme Head Start, y compris la conception et le fonctionnement du programme, et les objectifs de planification à court et à long terme. et les objectifs, en tenant compte de la planification stratégique annuelle à l'échelle de la communauté et de l'évaluation et de l'auto-évaluation des besoins.

(B) COMPOSITION ET SÉLECTION-

(i) Le conseil politique sera élu par les parents des enfants qui sont actuellement inscrits au programme Head Start de l'agence Head Start.

(ii) Le conseil d'orientation est composé de :

(I) les parents d'enfants qui sont actuellement inscrits au programme Head Start de l'agence Head Start (y compris toute agence déléguée), qui constitueront la majorité des membres du conseil politique et

(II) les membres en général de la communauté desservie par l'agence Head Start (y compris toute agence déléguée), qui peuvent inclure des parents d'enfants qui étaient auparavant inscrits au programme Head Start de l'agence.

(C) CONFLIT D'INTÉRÊT- Les membres du conseil politique doivent-

(i) ne pas avoir de conflit d'intérêts avec l'agence Head Start (y compris toute agence déléguée) et

(ii) ne pas recevoir de rémunération pour avoir siégé au conseil d'orientation ou pour avoir fourni des services à l'agence Head Start.

(D) RESPONSABILITÉS - Le conseil d'orientation doit approuver et soumettre à l'organe directeur les décisions concernant chacune des activités suivantes :

(i) Activités visant à soutenir la participation active des parents dans le soutien des opérations du programme, y compris des politiques visant à garantir que l'agence Head Start répond aux besoins de la communauté et des parents.

(ii) Priorités de recrutement, de sélection et d'inscription au programme.

(iii) Les demandes de financement et les modifications des demandes de financement pour les programmes relevant du présent sous-chapitre, avant la soumission des demandes décrites dans la présente clause.

(iv) Planification budgétaire pour les dépenses du programme, y compris les politiques de remboursement et la participation aux activités du conseil politique.

(v) Règlements pour le fonctionnement du conseil politique.

(vi) Politiques et décisions relatives au personnel du programme concernant l'emploi du personnel du programme, conformément au paragraphe (1)(E)(iv)(IX), y compris les normes de conduite pour le personnel du programme, les sous-traitants et les bénévoles et les critères d'emploi et de licenciement du personnel du programme.

(vii) Élaborer des procédures sur la façon dont les membres du conseil d'orientation de l'agence Head Start seront élus.

(viii) Des recommandations sur la sélection des agences déléguées et les zones de service pour ces agences.

(3) COMITÉS DE POLITIQUE- Chaque agence déléguée doit créer un comité de politique, qui doit--

(A) être élu et composé de membres, conformément au paragraphe (2)(B) (en ce qui concerne les agences déléguées)

(B) suivre des procédures pour interdire les conflits d'intérêts, conformément aux clauses (i) et (ii) de l'alinéa (2)(C) (concernant les agences déléguées) et

(C) être responsable de l'approbation et de la soumission des décisions concernant les activités liées à l'agence déléguée, conformément au paragraphe (2)(D) (en ce qui concerne les agences déléguées).

(d) Administration de la gouvernance du programme-

(1) POLITIQUES D'IMPASSE - Le secrétaire doit développer des politiques, des procédures et des directives pour les agences Head Start concernant--

(A) la résolution des différends internes, y compris toute impasse dans la gouvernance des programmes Head Start et

(B) la facilitation d'une consultation et d'une collaboration significatives concernant les décisions de l'organe directeur et du conseil d'orientation.

(2) CONDUITE DES RESPONSABILITÉS - Chaque agence Head Start doit assurer le partage d'informations précises et régulières à l'usage de l'organe directeur et du conseil politique, sur la planification des programmes, les politiques et les opérations de l'agence Head Start, y compris :

(A) états financiers mensuels, y compris les dépenses par carte de crédit

(B) résumés mensuels des informations sur les programmes

(C) les rapports d'inscription au programme, y compris les rapports de présence pour les enfants dont la garde est partiellement subventionnée par un autre organisme public

(D) rapports mensuels sur les repas et les collations fournis dans le cadre des programmes du ministère de l'Agriculture

(F) l'auto-évaluation annuelle, y compris toute constatation liée à cette évaluation

(G) la planification stratégique à l'échelle de la communauté et l'évaluation des besoins de l'agence Head Start, y compris toutes les mises à jour applicables

(H) la communication et les conseils du secrétaire et

(I) les rapports d'information sur le programme.

(3) FORMATION ET ASSISTANCE TECHNIQUE - Une formation et une assistance technique appropriées doivent être fournies aux membres de l'organe directeur et du conseil d'orientation pour s'assurer que les membres comprennent les informations qu'ils reçoivent et peuvent superviser et participer efficacement aux programmes du directeur. Lancer l'agence.

(e) Collaboration et coordination - Pour être ainsi désignée, une agence Head Start doit collaborer et coordonner avec les entités publiques et privées, dans la mesure du possible, pour améliorer la disponibilité et la qualité des services aux enfants et aux familles Head Start, y compris la réalisation les activités suivantes :

(1) Mener des activités de sensibilisation auprès des écoles dans lesquelles les enfants participant au programme Head Start s'inscriront après le programme, les agences éducatives locales, la communauté des affaires locale, les organisations communautaires, les organisations confessionnelles, les musées et les bibliothèques pour générer un soutien et tirer parti les ressources de l'ensemble de la communauté locale afin d'améliorer la préparation à l'école.

(2)(A) Dans les communautés où fonctionnent à la fois un programme public de prématernelle et un programme Head Start, collaborer et coordonner les activités avec l'agence éducative locale ou un autre organisme public responsable du fonctionnement du programme de prématernelle et les prestataires de prématernelle, y compris les activités de sensibilisation pour identifier les enfants éligibles.

(B) Avec la permission des parents des enfants inscrits au programme Head Start, communiquez régulièrement avec les écoles dans lesquelles les enfants s'inscriront après le programme, pour--

(i) partager des informations sur ces enfants

(ii) collaborer avec les enseignants de ces écoles en ce qui concerne le développement professionnel et les stratégies d'enseignement, le cas échéant et

(iii) assurer une transition en douceur vers l'école pour ces enfants.

(3) Coordonner les activités et collaborer avec les programmes en vertu de la Child Care and Development Block Grant Act of 1990 (42 USC 9858 et suiv.), les agences responsables de l'application de l'article 106 de la Child Abuse Prevention and Treatment Act (42 USC 5106a) et parties B et E du titre IV du Social Security Act (42 USC 621 et suiv., 670 et suiv.), programmes du sous-titre B du titre VII du McKinney-Vento Homeless Assistance Act (42 USC 11431 et suiv.), Programmes Even Start en vertu de la sous-partie 3 de la partie B du titre I de la Loi sur l'enseignement primaire et secondaire de 1965 (20 USC 6381 et suiv.), programmes en vertu de l'article 619 et de la partie C de la Loi sur l'éducation des personnes handicapées (20 USC 1419, 1431 et suiv.), et d'autres entités fournissant des programmes ou des services d'éducation et de développement de la petite enfance, au service des enfants et des familles desservis par l'agence Head Start.

(4) Prendre des mesures pour coordonner les activités avec l'agence éducative locale au service de la communauté concernée et avec les écoles dans lesquelles les enfants participant au programme Head Start s'inscriront après le programme, y compris :

(A) collaborer à l'utilisation partagée des transports et des installations, dans les cas appropriés

(B) collaborer pour réduire la duplication et améliorer l'efficacité des services tout en augmentant la participation au programme des populations mal desservies d'enfants éligibles et

(C) échanger des informations sur la fourniture de services non éducatifs à ces enfants.

(5) conclure un protocole d'accord, au plus tard 1 an après la date d'adoption de la loi de 2007 sur l'amélioration de la préséance scolaire pour la préparation à l'école, avec l'entité locale appropriée responsable de la gestion des programmes préscolaires financés par l'État dans la zone de service de la Agence Head Start, qui doit--

(A)(i) prévoir un examen de chacune des activités décrites à l'alinéa (ii) et

(ii) inclure des plans pour coordonner, le cas échéant, les activités concernant--

(I) activités éducatives, objectifs du programme et enseignement

(II) diffusion d'informations publiques et accès aux programmes pour les familles contactant le programme Head Start ou l'un des programmes préscolaires

(III) priorités de sélection pour les enfants éligibles à être servis par les programmes

(V) la formation du personnel, y compris les possibilités de formation conjointe du personnel sur des sujets tels que les normes de contenu académique, les méthodes d'enseignement, les programmes d'études et le développement social et émotionnel

(VI) programme d'assistance technique

(VII) fourniture de services supplémentaires pour répondre aux besoins des parents qui travaillent, le cas échéant

(VIII) les communications et la sensibilisation des parents pour une transition en douceur vers la maternelle, comme l'exigent les paragraphes (3) et (6) de l'article 642A (a)

(IX) la fourniture et l'utilisation des installations, des transports et d'autres éléments du programme et

(X) d'autres éléments mutuellement convenus par les parties à ce mémorandum

(B) être soumis au secrétaire et au directeur d'État de la collaboration Head Start au plus tard 30 jours après que les parties ont conclu un tel mémorandum, sauf que--

(i) en l'absence de programmes préscolaires financés par l'État dans la zone de service d'un organisme d'aide préscolaire, le présent paragraphe ne s'applique pas ou

(ii) lorsque l'entité locale appropriée responsable de la gestion des programmes préscolaires financés par l'État n'est pas en mesure ou ne souhaite pas conclure un tel protocole, le présent paragraphe ne s'appliquera pas et l'agence Head Start informera le secrétaire et le directeur d'État de la collaboration Head Start de une telle incapacité ou réticence et

(C) être révisé périodiquement et renouvelé tous les deux ans par les parties à ce protocole, en alignement avec le début de l'année scolaire.

(f) Normes de qualité, programmes d'études et évaluation - Pour être ainsi désignée, chaque agence Head Start doit :

(1) prendre des mesures pour s'assurer, dans toute la mesure du possible, que les enfants maintiennent les gains de développement et d'éducation obtenus dans les programmes Head Start et tirer parti de ces gains dans la poursuite de la scolarité

(2) établir un programme avec les normes énoncées à la section 641A(a)(1), avec une attention particulière aux normes énoncées aux sous-paragraphes (A) et (B) de cette section

(3) mettre en œuvre un programme d'études pour la petite enfance fondé sur la recherche qui--

(A) favorise la préparation à l'école des jeunes enfants dans les domaines du développement du langage et cognitif, des compétences précoces en lecture et en mathématiques, du développement socio-émotionnel, du développement physique et des approches d'apprentissage

(B) est basé sur des recherches scientifiquement valables et a des procédures de formation standardisées et du matériel pédagogique pour soutenir la mise en œuvre

(C) est complet et lié à une évaluation continue, avec des objectifs de développement et d'apprentissage et des objectifs mesurables

(D) se concentre sur l'amélioration de l'environnement d'apprentissage, des pratiques d'enseignement, de la participation de la famille et des résultats des enfants dans tous les domaines du développement et

(E) est aligné sur le cadre des résultats de l'enfant de Head Start élaboré par le secrétaire et, le cas échéant, sur les normes d'apprentissage de la petite enfance de l'État

(4) mettre en œuvre des interventions efficaces et des services de soutien qui aident à promouvoir la préparation à l'école des enfants participant au programme

(5) utiliser des méthodes d'évaluation fondées sur la recherche qui reflètent les caractéristiques décrites à l'article 641A(b)(2) afin de soutenir l'instruction et la préparation à l'école des enfants du programme

(6) utiliser des outils de dépistage du développement fondés sur la recherche qui se sont avérés normalisés, fiables, valides et précis pour l'enfant évalué, dans la mesure du possible, dans le but de répondre aux normes pertinentes décrites à l'article 641A (a )(1)

(7) adopter, en consultation avec des experts en développement de l'enfant et avec les enseignants, une évaluation pour déterminer si les enseignants ont maîtrisé les fonctions décrites à l'article 648A(a)(1)

(8) utiliser les informations fournies par l'évaluation menée en vertu de la section 641A(c)(2)(F) pour éclairer les plans de développement professionnel, le cas échéant, qui conduisent à une amélioration de l'efficacité des enseignants

(9) établir des buts et des objectifs mesurables pour la prestation des services de santé, éducatifs, nutritionnels et sociaux fournis en vertu du présent sous-chapitre et liés à la mission du programme et pour promouvoir la préparation à l'école et

(10) développer des procédures pour identifier les enfants dont la maîtrise de l'anglais est limitée et informer les parents de ces enfants sur les services d'enseignement utilisés pour aider les enfants à progresser vers l'acquisition des connaissances et des compétences décrites à l'article 641A(a)(1)(B) et l'acquisition de la langue anglaise.

(g) Liste d'attente pour les inscriptions financées - Chaque agence Head Start doit inscrire 100 pour cent de ses inscriptions financées et maintenir une liste d'attente active à tout moment avec une sensibilisation continue à la communauté et des activités pour identifier les populations mal desservies.

(h) Assistance technique et plan de formation - Afin de recevoir des fonds au titre de ce sous-chapitre, une agence Head Start doit élaborer un plan annuel d'assistance technique et de formation. Ce plan doit être basé sur l'auto-évaluation de l'agence, la planification stratégique à l'échelle de la communauté et l'évaluation des besoins, les besoins des parents et des enfants devant être servis par cette agence, et les résultats des examens menés en vertu de l'article 641A(c).

(i) Gestion financière - Afin de recevoir des fonds au titre de ce sous-chapitre, une agence Head Start doit documenter des contrôles fiscaux stricts, y compris l'emploi de personnel fiscal bien qualifié ayant des antécédents de gestion réussie d'une organisation publique ou privée.


Écrire à la FEMA

FEMA
B.P. Boîte 10055
Hyattsville, Maryland 20782-8055

Ligne d'assistance FEMA

1-800-621-3362 (711 ou service de relais vidéo disponible)

Assistance en cas de catastrophe.gov

Visite Assistance en cas de catastrophe.gov pour mettre à jour et suivre votre demande, ou appelez le 1-800-745-0243 pour obtenir de l'aide avec :

  • Accès à votre compte
  • Identifiant utilisateur, mot de passe ou code PIN perdu ou oublié
  • Erreurs ou autres problèmes liés au site

Questions ou commentaires généraux sur l'assistance en cas de catastrophe

Envoyez un e-mail à [email protected] Dans votre e-mail, veuillez inclure votre nom, la ville et l'état où la catastrophe s'est produite ou sur lesquels vous posez des questions. REMARQUE : cet e-mail n'est pas sécurisé. Ne partagez aucune information personnelle par courrier électronique, y compris votre adresse, votre numéro de sécurité sociale ou vos informations bancaires.

Petites entreprises

Programme FEMA pour les petites entreprises
500 rue C, sud-ouest
Washington, DC 20472-3210


Service de culte virtuel

Dimanche 30 mai 2021 10h00 Dimanche 30 mai 202111h30 Amérique/New_York Virtual Worship Service Culte avec nous tous les dimanches ! Visitez : abyssinian.org/worship Église baptiste abyssinienne Retour au calendrier

Évènements à venir

Clinique de vaccination COVID-19

Mardi 22 juin 2021
09:00

Du mardi au samedi, d'avril à juin de 9 h 00 à 17 h 00 Pour vous inscrire, rendez-vous sur vax4nyc.nyc.gov ou appelez le 877-VAX-4-NYC ou appelez Abyssinian au 212.-862-7474, ext. 212

La restauration de la foi & : étude biblique virtuelle

Mercredi 23 juin 2021
19:00

Les mercredis à 19h00, composez le : 253.215.8782 Zoom Meeting ID : 585 905 6413 Envoyez vos questions par SMS au : 646-719-0370

Prions : conférence téléphonique sur la ligne de prière

Jeudi 24 juin 2021
21:30

Prions Téléconférence sur la ligne de prière Rejoignez-nous tous les jeudis alors que nous prions ensemble pour la grâce continue de Dieu sur nos vies. ID:585.905.6413 21:30-Mtg. ID: 585.905.6413

Date limite de demande de bourse d'études postsecondaires

Vendredi 25 juin 2021
10:00

APPEL À TOUS LES DIPLMÉS : Nous sommes heureux d'offrir le Bourse d'études postsecondaires de l'église baptiste abyssinienne Application pour l'année académique 2021-2022. A considérer pour un Bourse d'études postsecondaires de l'église baptiste abyssinienne les candidats doivent être des membres abyssins et répondre à tous les autres critères d'éligibilité.


Test de serviette en papier

Un test sur une serviette en papier fournit une estimation rapide du degré de perte d'urine de stress. [54] On demande au patient de tousser de façon répétitive et avec force avec une serviette en papier tenue à une courte distance de l'urètre.

La standardisation est réalisée en versant goutte à goutte des volumes connus de liquide sur le même type de serviette en papier à utiliser dans le test. L'aire de diffusion visible du liquide sur la serviette est calculée pour chaque volume connu. La zone de coloration sur la serviette en papier utilisée par le patient souffrant d'incontinence peut être mesurée et le volume de la perte estimé.


Présentation clinique de l'endométriose

Les éléments communs dans l'histoire comprennent la nulliparité et des cycles menstruels réguliers avec un flux prolongé de 8 jours ou plus. L'apparition de la douleur précède généralement le flux de quelques jours et commence à se résorber 1 à 2 jours après le début des règles. Les symptômes s'améliorent également généralement pendant la grossesse et après la ménopause, ils peuvent réapparaître après l'accouchement ou avec un traitement hormonal substitutif post-ménopausique.

Une prédisposition familiale/génétique a été documentée. Une femme avec un parent au premier degré atteint d'endométriose a un risque à vie de contracter la maladie environ 10 fois celui d'une femme sans membre de la famille affecté.

Lorsque les produits de la desquamation cyclique des implants endométriosiques sont piégés par la formation de kystes, la masse résultante est appelée endométriome. Ceux-ci peuvent se produire dans n'importe quel endroit, mais sont le plus souvent trouvés impliquant un ou les deux ovaires. Ces masses peuvent devenir très douloureuses et les patients présentant une rupture présentent un abdomen chirurgical aigu.

Symptômes

Bien qu'un nombre important de femmes atteintes d'endométriose restent asymptomatiques (environ un tiers), [1] le point le plus important à retenir est que le degré d'endométriose visible n'a aucune corrélation avec le degré de douleur ou d'autres troubles symptomatiques, car l'emplacement et la profondeur des implants endométriaux affectent la symptomatologie. [42] Cependant, la douleur est en corrélation avec la profondeur de l'infiltration tissulaire, car on pense que la douleur est liée au degré d'inflammation péritonéale plutôt qu'au volume des implants. [43, 44] Les adhérences intrapelviennes/intra-abdominales associées sont également des déterminants importants du degré de douleur ressentie. La maladie de la ligne médiane est généralement considérée comme plus douloureuse que la maladie latérale. En plus de la douleur, les patients présentent des symptômes non spécifiques de fatigue, de malaise généralisé et de troubles du sommeil.

Les symptômes de l'endométriose peuvent être variables mais reflètent généralement la zone d'implication. Ces symptômes peuvent inclure les suivants :

Saignements abondants ou irréguliers

Douleurs abdominales basses ou dorsales [2]

Dyschésie (douleur à la défécation) souvent accompagnée de cycles de diarrhée et de constipation

Ballonnements, nausées et vomissements

Douleur à la miction et/ou fréquence urinaire

Étant donné que la plupart des implants d'endométriose se trouvent sur l'utérus, les ovaires et le péritoine postérieur, la patiente présente généralement des antécédents de douleur pelvienne progressivement croissante et/ou de dysménorrhée secondaire. Il n'est pas rare que les femmes rapportent des selles douloureuses, de la diarrhée ou même une hématochézie en association avec leurs règles lorsque l'endométriose implique le côlon rectosigmoïde. De même, une dysurie, une douleur au flanc ou une hématurie peuvent être présentes si la vessie ou les uretères sont impliqués.

La douleur cyclique est une douleur qui accompagne les saignements au moment des règles. Cela peut impliquer la vessie (hématurie), l'intestin (hématochézie et défécation douloureuse) ou, rarement, des saignements à des sites peu fréquents tels que l'ombilic, la paroi abdominale ou le périnée. Parfois, les patients présentent une masse en expansion douloureuse cycliquement dans une excision de cicatrice de chirurgie pelvienne révèle un foyer d'endométriose. Dans une grande série de cas, le début moyen de la douleur cyclique ou non cyclique était de 2,9 ans après la ménarche.

On pense que les exacerbations aiguës sont causées par une péritonite chimique due à une fuite de sang ancien d'un kyste d'endométriose.Avec la cartographie consciente de la douleur laparoscopique, les lésions douloureuses impliquaient les nerfs spinaux périphériques plutôt que les nerfs autonomes. [42]

La dysménorrhée secondaire survient deux fois plus souvent chez les femmes atteintes d'endométriose que chez les témoins. [32] La douleur commence souvent avant les règles. L'endométriose doit être envisagée chez une patiente présentant une dysménorrhée importante, et la patiente doit commencer un traitement empirique.

Les patientes sexuellement actives peuvent signaler une dyspareunie profonde qui est pire dans la phase prémenstruelle du cycle. La dyspareunie profonde peut être due à une cicatrisation des ligaments utéro-sacrés, à une nodularité de la cloison recto-vaginale, à l'oblitération du cul-de-sac et/ou à une rétroversion utérine, qui peuvent également entraîner des maux de dos chroniques. Ces symptômes sont exagérés pendant les règles. Il a été démontré que les femmes présentant une infiltration profonde des ligaments utéro-sacrés présentaient l'altération la plus grave de la fonction sexuelle. [45]

Les symptômes cycliques les plus rares comprennent l'hémoptysie (atteinte pulmonaire), les convulsions cataméniales (lésions d'endométriose dans le cerveau) et les saignements ombilicaux (implants dans l'ombilic).

Une occlusion intestinale partielle ou complète se produit parfois en raison de la formation d'adhérences ou d'une lésion d'endométriose circonférentielle. L'obstruction urétérale et l'hydronéphrose peuvent résulter d'implants endométriaux sur l'uretère ou d'un effet de masse d'un endométriome.


Palbociclib et INCMGA00012 chez les personnes atteintes de liposarcome avancé


Condition ou maladie Intervention/traitement Phase
Liposarcome bien différencié Liposarcome dédifférencié Médicament : INCMGA00012 Médicament : Palbociclib Phase 2

Tableau de mise en page pour les informations sur l'étude
Type d'étude : Interventionnel (essai clinique)
Inscription estimée : 30 participants
Allocation: N / A
Modèle d'intervention : Affectation à un seul groupe
Description du modèle d'intervention : Il s'agit d'une étude de phase II du palbociclib plus INCMGA00012 chez des patients atteints de liposarcome WD/DD avancé.
Masquage : Aucun (étiquette ouverte)
Objectif principal: Traitement
Titre officiel: Une étude de phase II sur l'inhibition de CDK4/6 (palbociclib) combinée au blocage de PD-1 (INCMGA00012) chez des patients atteints d'un liposarcome avancé bien différencié et/ou dédifférencié
Date réelle de début de l'étude : 17 juin 2020
Date d'achèvement primaire estimée : juin 2023
Date d'achèvement estimée de l'étude : juin 2023

Liens de ressources fournis par la Bibliothèque nationale de médecine

Un cycle de traitement comprendra 28 jours. Les patients des deux phases de l'étude commenceront le palbociclib le jour 1 et l'INCMGA00012 le jour 15 (+/- 7 jours) de chaque cycle selon le schéma posologique suivant :

INCMGA00012 : 500 mg IV (dose fixe) tous les 28 jours Palbociclib : 125 mg PO par jour pendant 21 jours, suivis de 7 jours d'arrêt, tous les 28 jours Le palbociclib sera pris le jour 1 de chaque cycle pendant 21 jours consécutifs suivis de 7 jours d'arrêt (jours 22-28 de chaque cycle). INCMGA00012 sera administré au jour 15 de (+/- 7 jours) de chaque cycle et répété tous les 28 jours.

Informations de la Bibliothèque nationale de médecine

Choisir de participer à une étude est une décision personnelle importante. Discutez avec votre médecin et les membres de votre famille ou vos amis de la décision de participer à une étude. Pour en savoir plus sur cette étude, vous ou votre médecin pouvez contacter le personnel de recherche de l'étude en utilisant les contacts fournis ci-dessous. Pour des informations générales, En savoir plus sur les études cliniques.

Tableau de mise en page pour les informations d'éligibilité
Âges admissibles à l'étude : 18 ans et plus (adulte, adulte plus âgé)
Sexes admissibles à l'étude : Tous
Accepte les bénévoles en bonne santé : Non
    Un diagnostic de liposarcome WD/DD métastatique ou non résécable. Non résécable est défini comme si la tumeur primaire a) ne peut pas être enlevée chirurgicalement en toute sécurité ou b) bénéficierait d'un traitement systémique avant une approche chirurgicale

Maladie mesurable selon RECIST 1.1

une. Les lésions cibles ne doivent pas être choisies dans un champ préalablement irradié, à moins qu'il n'y ait eu une progression tumorale documentée radiographiquement et/ou pathologiquement dans cette lésion avant le recrutement

Fonction adéquate des organes et de la moelle définie ci-dessous (LSN indique la limite supérieure de la normale de l'établissement) :

  1. Nombre absolu de neutrophiles ≥ 1,5 x 109/L
  2. Hémoglobine ≥ 8,0 g/dL
  3. WBC ≥ 3,0 x 109/L
  4. Plaquettes ≥ 100 x 109/L
  5. ≤ 1,5 X LSN OU Bilirubine directe ≤ LSN pour les sujets dont le taux de bilirubine totale est supérieur à 1,5 LSN. Sauf les patients atteints de la maladie de Gilbert (𕟫x LSN)
  6. AST (SGOT) /ALT (SGPT) ≤ 3 x LSN institutionnel
  7. Clairance de la créatinine > 50 ml/min (calculée par la méthode Cockcroft-Gault)
  • Patients qui ne se sont pas rétablis des effets indésirables cliniquement significatifs d'un traitement antérieur jusqu'au grade 1 du NCI CTCAE v5, à l'exception de l'alopécie et de la neuropathie stable, qui doivent être résolus au grade – 8804 2 ou à la valeur initiale.
  • Patients recevant d'autres agents expérimentaux.
  • Patients ayant reçu un traitement antérieur par un inhibiteur sélectif de CDK4 ou un agent anti-PD-1/PD-L1

Maladie intercurrente non contrôlée, y compris, mais sans s'y limiter, une infection en cours ou active connue, y compris le VIH non contrôlé, une hépatite B ou C active, une insuffisance cardiaque congestive symptomatique, une angine de poitrine instable, des arythmies cardiaques non contrôlées, une maladie psychiatrique/des situations sociales qui limiteraient l'adhésion à l'étude maladie pulmonaire interstitielle cliniquement significative ou pneumopathie non infectieuse active, ou infection active nécessitant un traitement systémique

  1. Les patients avec un compte de CD4+ de > 300 et une charge virale indétectable qui sont actuellement sous HAART sont éligibles pour l'inclusion
  2. Les patients atteints d'insuffisance cardiaque congestive de classe NYHA III ou IV dans les 6 mois suivant le traitement de l'étude seront exclus.

Antécédents ou signes de maladie auto-immune symptomatique au cours des 2 années précédant l'inscription.

une. La thérapie de remplacement (par exemple, la thyroxine pour l'hypothyroïdie, l'insuline pour le diabète ou la corticothérapie physiologique de remplacement pour l'insuffisance surrénale ou hypophysaire) n'est pas considérée comme une forme de traitement systémique de la maladie auto-immune

Informations de la Bibliothèque nationale de médecine

Pour en savoir plus sur cette étude, vous ou votre médecin pouvez contacter le personnel de recherche de l'étude en utilisant les coordonnées fournies par le promoteur.

Veuillez vous référer à cette étude par son identifiant ClinicalTrials.gov (numéro NCT) : NCT04438824

Tableau de disposition pour les contacts de localisation
Personne-ressource : Sandra D'Angelo, MD 646-888-4159 [email protected]
Personne-ressource : William Tap, MD 646-888-4163
Tableau de disposition pour les informations de localisation
États-Unis, New York
Centre de cancérologie Memorial Sloan Kettering Recrutement
New York, New York, États-Unis, 10065
Contact : Sandra D'Angelo, MD 646-888-4159 [email protected]
Contact : William Tap, MD 646-888-4163
Tableau de mise en page pour les informations de l'enquêteur
Chercheur principal: Sandra D'Angelo, MD Centre de cancérologie Memorial Sloan Kettering

Stockton III DD-646 - Histoire

BANQUE ROUGE 26 avril 1779
Deux divisions de troupes britanniques attaquent le comté de Monmouth. On frappe TINTON FALLS et Red Bank. La deuxième partie marche sur SHREWSBURY et MIDIJLETOWN. Les Britanniques pillent les habitants et brûlent plusieurs maisons et granges.
NJA 2, III, 320-321.
Manderville, Middletowri, 64.

BANQUE ROUGE
VOIR
FORT MERCER

SONNERIES 14 décembre 1776
Un groupe de rebelles tue la couronne britannique Geary dans une embuscade.
Un m. Arch., 5, III, 1277.


POINT ROCHEUX 26 juillet 1781
Les Américains capturent trois bateaux de réfugiés britanniques.
NJA 2, V, 279.


POINT ROCHEUX 25 mai 1782
Le capitaine Adam Hyler (Am.) mène son équipage contre les Britanniques dans une action navale et terrestre combinée.
Koke, NY Quarterly, 41 301.

RUISSEAU DE LA SELLE 16 avril 1780
Le major Johann Christian [DuPuy] DuBuy (Br.) dépasse les piquets postés sur le pont.
NJA 2, IV, 306-307.

SALEM 26 février 1778
Le capitaine Barry, sous la direction du général Anthony Wayne, détruit une grande quantité de foin avant que les bateaux ennemis ne semblent l'arrêter.
Stewart, Salem, 37 ans.

SALEM 17 mars 1778
La milice et l'escarmouche du groupe de recherche de nourriture britannique à l'extérieur de Salem.
Stewart, Salem, 47 ans.
NJA 2, II, 129.

SALEM RUISSEAU 17 mars 1778
Les Américains tirent sur un groupe de recherche de nourriture britannique à l'embouchure du ruisseau.
Stewart, Salem, 47 ans.

SAMPTOWN 9 mars 1777
Le major William Butler conduit un piquet de garde ennemi. Les Britanniques subissent quatre morts et sept chevaux capturés.
NJA 2, 1, 320.

SAMPTOWN 26 juin 1777
La force sous le commandement de Sir William Howe et de Lord Charles Cornwallis rejoint le Corps of Rangers du colonel Daniel Morgan (Am.). Les pertes sont lourdes.
Clayton, Middlesex, 78-79.

CROCHET DE SABLE 23 janvier 1776
William Alexander, Lord Stirling (Am.), capture le navire Blue
Vallée de montagne à Elizabethtown.
NJA 2,1, 25.26.
Un m. Arch., 4 Ser., IV, 987-989.

CROCHET DE SABLE 19 avril 1776
William Tryon (Br.) brûle la timonerie à Hook,
NJA 2, 1, 92-93.

CROCHET DE SABLE 21 juin 1776
Trois cents miliciens attaquent un poste britannique au phare.
NJA 2, 1, 132.

CROCHET DE SABLE 3 juillet 1776
Cinq cents rebelles avec deux pièces en laiton attaquent le phare de Sandy Hook.
Naval fait., V, 962-963.

CROCHET DE SABLE 13 février 1777
Les Britanniques tuent Pvt. John Bruce en escarmouche aux cèdres près de Hook.
NJA 2, 1, 291-292.
NJDOD

CROCHET DE SABLE 1er mars 1777
Deux cent cinquante rebelles attaquent le phare de Sandy Hook. La garnison et les canons du navire de guerre Syren les repoussèrent.
NJA 2, I, 310.

CROCHET DE SABLE septembre 1778
L'engagement naval a lieu avant le 27 septembre, au large de Sandy Hook.
NJA 2, 11, 445.

CROCHET DE SABLE 7 janvier 1779
Les corsaires américains prennent quatre sloops à l'intérieur de Sandy Hook.
NJA 2, III, 41.

CROCHET DE SABLE 26 avril 1779
La milice du comté de Monmouth, en réponse aux raids britanniques sur RED BANK, SHREWSBURY, TINTON FALLS et MIDDLETOWN, se rallie et poursuit l'ennemi jusqu'aux bateaux près de l'intestin. Les Américains en tuent un et font un prisonnier. Les Britanniques s'en sortent avec plusieurs prisonniers, du bétail et des chevaux.
NJA 2, III, 300-301.

CROCHET DE SABLE 11 septembre 1779
Trois corsaires rebelles poursuivent le corsaire Dunm minerai dans Sandy Hook.
NJ A2, III, 616.

CROCHET DE SABLE 12 janvier 1780
Le capitaine Michael Rudolph (Am.) des Rangers du major Henry Lee atterrit sur Sandy Hook, capture sept ennemis et confisque 45 000 dollars continentaux contrefaits.
NJA 2, IV, 134-135.
NJ Gazette, 19 janvier 1780, 3.

CROCHET DE SABLE 15 janvier 1780
Quarante hommes commandés par le capitaine Patten (Am.) surprennent deux goélettes et un sloop dans les glaces au large de Sandy Hook et les détruisent, faisant des prisonniers et pillant.
NJA 2, IV, 154-155.

CROCHET DE SABLE 15 avril 1780
Le navire britannique Galatea pousse un brick rebelle à terre.
NJA 2, IV, 308.

CROCHET DE SABLE 5 octobre 1781
Le capitaine Adam Hyler (Am.) capture cinq navires à l'intérieur de Sandy Hook.
NJA 2, V, 306.

CROCHET DE SABLE 24 octobre 1781
Le capitaine Adam Hyler (Am.) capture six hommes lors d'un raid sur la ville de réfugiés près de Sandy Hook.
NJA 2, V, 320.

CROCHET DE SABLE 25 mai 1782
L'escarmouche navale se produit dans l'intestin.
NJA 2, V, 447.

CROCHET DE SABLE juin 1782
Le capitaine Adam Hyler (Am.) détruit plusieurs bateaux lors d'un raid.
NJDOD #3782.

CROCHET DE SABLE 2 juillet 1782
Le capitaine Adam Hyler (Am.) détruit un corsaire à l'intérieur du crochet.
Hornor, Monmouth, 53-54.

FERRY DE SCHUYLER 11, 12, 13 septembre 1777
Le général Henry Clinton mène un raid de recherche de nourriture dans les Jerseys destiné à être une diversion pour la campagne de Philadelphie du général William Howe qui se poursuit pendant trois jours.
NJA 2, 11, 42-44.

PLAINES ÉCOSSAIS 26 juin 1777
L'armée britannique dirigée par le général William Howe et les Américains ont une série d'escarmouches dans la région de WOODBRIDGE et WESTFIELD. L'action principale est la bataille de SHORT HILLS.
NJA 2, I, 428, 477.
Clayton, Middlesex, 78-79.

PLAINES ÉCOSSAIS 14 juin 1780
"Party of Villains" vient de Staten Island pour voler des chevaux. Les Américains en capturent trois, tuent un conservateur sans aucune perte.
NJ A2, IV, 458.

SÉCAUQUE 2 avril 1777
Les rebelles en raid de recherche de nourriture rassemblent tout le grain, les bêtes noires, les vaches et les moutons possibles. Faut nager la rivière Hackensack faute de bateaux.
NJA 2, 1, 331.

SÉCAUQUE 17 septembre 1780
Les réfugiés prennent trois officiers rebelles en raid.
NJ A2, IV, 646.

DEUXIÈME RIVIÈRE 27 janvier 1777
Des escarmouches se produisent entre le groupe de recherche de nourriture britannique et un grand nombre de rebelles.
NJA 2, I, 271-272.

DEUXIÈME RIVIÈRE 1er juin 1779
La milice capture Tory nommé Lawrence alors qu'il enrôle des hommes pour l'armée britannique.
NJ A 2, III, 408.

RUISSEAU SHABBACONK 2 janvier 1777
Cette première partie de la seconde bataille de Trenton, constitue une action tenue par les Américains sous Cot. Edouard Main. Les Américains arrêtent la marche des Britanniques et les obligent à déployer de l'artillerie. L'action retarde les Britanniques de deux heures et laisse à Washington le temps de préparer ses défenses à l'ASSUNPINK. Avant que Hand n'abandonne sa position, il envoie des troupes préparer la prochaine position d'attente à STOCKTON HOLLOW.
Smith, Princeton, 13-18.

RIVIÈRE DES REQUINS 7 avril 1778
Un groupe de "Greens" et "Highlanders" détruit deux petites salines.
NJA 2, II, 170-171.

COURTES COLLINES 26 juin 1777
Le général William Howe attaque William Alexander, la division de Lord Stirling à Metuchen Meeting House.
Boatner, 1006.

SHREWSBURY 15 janvier 1777
Les Britanniques tuent Pvt. Amon Davis, milice du comté de Cumberland.
NJDOD

SHREWSBURY 12 février 1777
Le colonel William Erskine (Br.) attaque les rebelles en quartiers, en tue beaucoup et fait 70 prisonniers.
Baurmeister, Révolution, 84,

SHREWSBURY 3 octobre 1777
Le capitaine Taylor (Tory), commandant du phare, tombe avec le capitaine John Dennis (Am.) et la troupe de chevau-légers rebelles, capture Dennis et six autres et les envoie à New York.
NJA 2, 1, 473-474.


SHREWSBURY 5 novembre 1777
Les conservateurs de Sandy Hook détruisent les salines.
NJA 2, 1, 485.

SHREWSBURY 26 janvier 1779
La milice tue trois "Pine-Banditti".
NJ Gazette, 3 février 1779, 3.


SHREWSBURY 26 avril 1779
Un grand détachement britannique envahit le comté de Monmouth, faisant des raids sur Shrewsbury et ses environs, y compris RED BANK, T1NTON FALLS et MIDDLETOWN.
NJA 2, II1, 300-301.
Baurmeister, Révolution, 271.

SHREWSBURY 10 juin 1779
Le Parti des Réfugiés capture les Cols. Daniel Hendrickson et Auke Wyckoff, le Major Hendrick Vanbrunt, Capts. Thomas Chaddock et Richard McKnight et un soldat continental. Des milices locales attaquent et font trois morts et quatorze blessés.
NJA 2, III, 441.

SHREWSBURY 16 juillet 1779
Cinquante nègres et réfugiés pillent les habitants de 80 têtes de bétail, 20 chevaux et articles ménagers et capturent William Brindley et Elihu Cook.
NJA 2, HI, 504.

SHREWSBURY 30 mars 1780
Des nègres et des réfugiés de Sandy Hook attaquent Shrewsbury.
NJA 2, IV, 299.

SHREWSBURY 28 juillet 1780
La milice fait plusieurs prisonniers pendant le raid.
NJA 2, IV, 557.

CANTON DE SHREWSBURY 24 avril 1780
Des réfugiés de Sandy Hook attaquent un groupe de milices.
NJ Gazette, 3 mai 1780, 3.

CANTON DE SHREWSBURY 24 mai 1781
Les milices et les réfugiés ont des escarmouches,
NJA 2, V, 264-265.

VILLE DE SHREWSBURY 25 juillet 1781
Le capitaine Maffet, commandant d'une baleinière, capture un sloop et trois bateaux de réfugiés au large de Shrewsbury Point.
NJ Gazette, 1er août 1781, 3.

CANTON DE SHREWSBURY mars 1782
Un groupe de chevau-légers de la milice tue Philip White, un conservateur, lors d'une escarmouche.
Barbier & Howe, 366.

SIDNEY 24 juin 1776
Vingt-cinq loyalistes menés par John Vought mènent un raid à Jones Tavern près de Sidney (Clinton).
Hunterdon Co., Mme. 5716.

VILLE DE SLAB
VOIR
PONT DE JUPON

SLOTTERDAM 12 mai 1777
Un petit détachement du colonel Dongan (Br.) attaque un poste de milice en capturant deux officiers américains et trois hommes de troupe.
Leiby, Hackensack, 117.

Palais de justice de Somerset 20 janvier 1777
Le général Philemon Dickinson (Am.) fait marcher 400 soldats non entraînés dans l'eau jusqu'à la taille pour surprendre et vaincre un grand groupe de recherche de nourriture.
Boatner, 1017.

Palais de justice de Somerset 14 juin 1777
Les Américains tuent dix-huit Hessois dans une escarmouche.
NJA 2, 1, 405.
Mur, 6 mois, 9.

Palais de justice de Somerset 17 juin 1777
Les fusiliers du colonel Daniel Morgan (Am.) et d'autres troupes harcèlent les redoutes britanniques. Le lieutenant Jacob Ten Eyck meurt au combat.
Boatner, 1017. NJDOD

Palais de justice de Somerset 19 juin 1777
Les Britanniques perdent deux officiers et quatorze hommes dans une escarmouche.
Collections NYHS, 1881, 423.

Palais de justice de Somerset 28 octobre 1779
Le major John Simcoe (Br.) mène un raid réussi contre cet endroit mais est capturé alors qu'il se retire. L'action se produit également à BONHAMTOWN, BOUND BROOK et ELIZABETHTOWN.
Leiby, Hackensack, 224. NJ A2, 11I, 719-720.

AMBOY DU SUD 16 janvier 1781
La milice du comté de Middlesex affronte les Britanniques.
NJDOD 848.


SPANKTOWN 5 janvier 1777
Le général William Maxwell (Am.) effectue un raid de recherche de nourriture et capture des magasins.
NJA 2, 1, 255.
Vermeule, Plainfield, 12.

SPANKTOWN 8 janvier 1777
Un parti de la milice de Jersey attaque un régiment de troupes britanniques. Les Britanniques reçoivent un soutien, ce qui les sauve.
Clayton, Middlesex, 77.


SPANKTOWN 23 février 1777
Les Britanniques attaquent les Américains pour tenter d'obtenir du fourrage. Les Britanniques sont durement battus, mais les Américains ne peuvent pas pousser leur avantage à cause de la météo et du fait qu'ils sont largement dépassés en nombre. Devient connu sous le nom de Bataille de Rahway.
Histoire du New Jersey, 85, 228, 230-234.

SPANKTOWN 8 mars 1777
Le parti des Britanniques entoure le corps des patriotes américains qui mettent bientôt tout le parti en fuite.
Wall, Nouveau-Brunswick, 221.

SPANKTOWN 16 mars 1777
Les rebelles tirent sur l'escorte du général William Howe.
NJ A 2, 1, 316.

SPANKTOWN 27 juin 1777
Les chevau-légers du général Charles Scott et les Rangers du colonel Daniel Morgan harcèlent les Britanniques après l'évacuation du Nouveau-Brunswick.
Clayton, Middlesex, 79.

SPANKTOWN 30 janvier 1780
Une partie de l'ennemi emporte "près d'une douzaine" de résidents locaux lors d'un raid.
NJ A 2, IV, 167.
Clayton, Middlesex, 87.

SPANKTOWN 1er mars 1781
Les réfugiés prennent John Clawson, commissaire à la vente des biens confisqués, prisonnier lors d'un raid.
Clayton, Middlesex, 92.

SPANKTOWN 21 mars 1781
Des réfugiés de Staten Island lors d'un raid de pillage emportent plusieurs habitants.
Clayton, Middlesex, 92.

SPANKTOWN 25 septembre 1781
Un groupe de réfugiés cachés derrière une clôture tire sur une compagnie sous le commandement du capitaine John Pain en reconnaissance près de Spanktown, tuant le sergent. Marais de Josué.
NJDOD 9867.

SPANKTOWN 14 mars 1782
Tory Lewis Robbins mène un raid et fait sept prisonniers.
Clayton, Middlesex, 95.

PONT FERRY DE SPICER 4 avril 1778
Des groupes de recherche de nourriture américains et britanniques s'affrontent au pont.
Baurmeister, Révolution, 162.

CHAMP DE PRINTEMPS 17 décembre 1776
Première escarmouche dans l'état dans laquelle les troupes du New Jersey forcent les Britanniques à faire demi-tour et à se retirer.
Vanderpoel, 150-151.
Lundin, 432-434.

CHAMP DE PRINTEMPS 5 janvier 1777
Le groupe de recherche de nourriture et la milice locale ont un bref échange.
Pa. Post, 23 janvier 1777, 36.

CHAMP DE PRINTEMPS 19 janvier 1777
La milice tue huit ou dix Waldecker et capture le reste du groupe sans aucune perte pendant le raid.
NJA 2, I, 270.

CHAMP DE PRINTEMPS 1er février 1777
Un groupe de 4000 rebelles commandés par le général John Sullivan tente de s'emparer d'une colline du 42e régiment commandé par Sir William Erskine. Les Britanniques l'emportent et revendiquent dix-huit tués et blessés tout en faisant état de 250 Américains "tués sur le coup".
NJA 2, 1, 280-281.

CHAMP DE PRINTEMPS 7-23 juin 1780
Le général Wilhelm von Knyphausen envahit le New Jersey pour chasser les patriotes. Les batailles principales ont lieu les 7 et 23, mais il y a un "échange quasi quotidien" de raids entre les deux armées.
Clayton, Middlesex, 87-88.

LA VILLE DE CHAQUETTES
VOIR
QUIBBLET

SQUAM
VOIR
L'HOMME COMME QUAN

STATEN ISLAND 19 février 1776
Trois cents milices du comté d'Essex dirigées par le capitaine John Blanchard se rendent à Staten Island pour arrêter les raids des navires britanniques.
NJA 2, 1,42-43.

STATEN ISLAND 4 juillet 1776
Deux hommes en canoë traversent d'Elizabeth et tirent sur un campement britannique à Staten Island.
Drake, Croquis, 10.

STATEN ISLAND 24 juillet 1776
Des hommes d'Elizabeth s'affrontent à Staten Island et perdent un homme.
NJ A2, I, 159.
Clayton, Middlesex, 72.

STATEN ISLAND 13 octobre 1776
Le général Matthias Williamson et les hommes forment le bataillon du colonel Matthias Slough effectuent un raid sur Staten Island.
NJA 2, 1, 220-221.

STATEN ISLAND 15 octobre 1776
Les Américains perdent deux hommes, font vingt prisonniers lors d'un raid sur Richmond Town.
Histoire du New Jersey, 50 141.

STATEN ISLAND 14 mars 1777
Un groupe de rebelles tire sur des bateaux de fourrage.
NJ A2, 1, 316.

STATEN ISLAND 19 août 1777
Les raiders conservateurs de Staten Island pénètrent à 27 miles à l'intérieur des terres.
NJA 2, 1, 451-452.

STATEN ISLAND 21 août 1777
Groupe de 1500 rebelles sous William Alexander, Lord Stirling, le général John Sullivan et un officier français raid Decker's Ferry. Les Britanniques revendiquent 200 Américains tués et 300 faits prisonniers, avec pas plus de 50 victimes.
NJA 2, I, 452.

STATEN ISLAND 22 août 1777
Les rebelles attaquent Decker's Ferry, détruisent le foin et capturent le colonel Barton.
NJA 2, 1, 452-453.
Baurmeister, Révolution, 122.

STATEN ISLAND 27 août 1777
Les Britanniques font Uriah Chamberlain prisonnier lors d'un raid. Il meurt l'hiver suivant en prison.
Histoire du NJ, N.-É., 13 196-197.

STATEN ISLAND 18-21 novembre 1777
Pendant quatre nuits successives, les rebelles d'Elizabeth attaquent Staten Island sans résultat.
NJA 2, 1, 485.
Clayton, Middlesex, 80.

STATEN ISLAND 27 novembre 1777
Le général Philemon Dickinson tente de surprendre Cortlaridt Skinner avec un raid. Skinner réussit son évasion mais les Tories perdent cinq ou six tués et 24 prisonniers. Les Américains perdent trois prisonniers et subissent quatorze blessés.
Clayton, Middlesex, 80.

STATEN ISLAND 26 décembre 1777
Un raid américain sur Staten Island capture Tory Benjamin Williams.
Wickes, Orange, 185.

STATEN ISLAND 9 juin 1778
Les rebelles tentent de monter la garde à Staten Island mais échouent.
NJA 2, 11, 270.

STATEN ISLAND 24 juin 1778
Le capitaine Randle (Am.) avec quatorze hommes se rend à Staten Island et tire sur la milice de garde.
Clayton, Middlesex, 81.
Hatfield, Élisabeth, 467.

STATEN ISLAND 3 novembre 1778
La partie d'Elizabeth enlève M. Bonnell, Barrack-Master. Il revient sur sa propre libération conditionnelle.
NJ A2, 11, 523.

STATEN ISLAND 28 novembre 1778
Les Américains attaquent Staten Island depuis Haisted's Point.
Histoire du NJ, 1ère série, 7, 93.

STATEN ISLAND 8 février 1779
Le capitaine Asher Fitz-Randolph mène un raid sur Staten Island.
NJA 2, III, 65.

STATEN ISLAND 18 mars 1779
Un groupe de rebelles se rend à Prince's Bay pour emporter un bateau chargé de bois. Les habitants locaux les chassent.
NJA 2, 111, 163.

STATEN ISLAND 30 juin 1779
Le groupe du Nouveau-Brunswick capture le colonel Cortelyou (Br.) et M. William Smith.
NJA 2, III, 494.

STATEN ISLAND 9 juillet 1779
Un groupe de rebelles arrive à Staten Island dans un petit bateau et capture deux habitants.
NJA 2, III, 493.

STATEN ISLAND 6 août 1779
Un petit groupe de troupes fait une excursion à Staten Island et ramène deux ennemis en armes.
NJA 2, III, 555.

STATEN ISLAND 14 janvier 1780
WilIiam Alexander, Lord Stirling (Am.) gère mal le raid.
NJA 2, IV, 137.
Boatner, 16 ans.

STATEN ISLAND 12 février 1780
Des habitants de Spanktown font une excursion à Staten Island et emmènent un capitaine tory et sept habitants fidèles.
Pa. Paquet, 19 février 1780, 3.

STATEN ISLAND 25 août 1780
Groupe d'hommes de six mois sous Ens. Lewis Fitz Randolph (Am.) fait prisonnier le juge Lake et cinq autres conservateurs lors d'un raid.
NJA 2, IV, 623.

STATEN ISLAND 3 septembre 1780
Ens. Lewis Fitz Randolph mène une excursion sur Staten Island et capture Anthony Wright et deux autres conservateurs connus.
NJA 2,1V, 643.

STATEN ISLAND 19 septembre 1780
Ens. Lewis Fitz Randolph et ses hommes font quatre prisonniers lors d'un raid.
NJ A 2, IV, 665.

STATEN ISLAND 26 mars 1781
Un détachement de huit hommes d'Elizabeth capture un lieutenant et un soldat de milice lors d'un raid.
NJA 2, V, 229.

STATEN ISLAND 9 avril 1781
Le capitaine Baker Hendricks dirige le groupe d'Elizabeth et capture trois personnes.
NJA 2, V, 239.

STATEN ISLAND 16 avril 1781
Le capitaine Baker Hendricks effectue un raid sur Staten Island.
NJA 2, V, 289.

STATEN ISLAND 8 mai 1781
Le capitaine Baker Hendricks avec un autre officier et onze soldats effectuent un raid sur Staten Island. Des volontaires sous l'enseigne Barton font prisonniers deux Américains et blessent le capitaine Hendricks.
Clayton, Middlesex, 93.

STATEN ISLAND 23 août 1781
Le lieutenant Asher Fitz Randolph mène un raid réussi qui fait plusieurs prisonniers et neuf chevaux.
NJA 2, V, 288.

STATEN ISLAND 8 novembre 1781
Peter Terrat, un voleur réputé qui "se soutient en volant et en pillant" tire et tue William Hetfield (Am.).
Clayton, Middlesex, 94.

STATEN ISLAND 15 mars 1782
Les Américains s'emparent d'un trésorier hessois et d'une grosse somme d'argent (deux mille guinées) destinée aux prisonniers hessois en Pennsylvanie. Les Américains réclament de l'argent destiné à l'armée du général Cornwallis mais blâment les réfugiés pour le raid.
Clayton, Middlesex, 95.

STATEN ISLAND 20 juin 1782
Le major William Crane (Am.) avec 80 hommes prend deux baleinières.
NJA 2,V, 464.
Hatfield, Élisabeth, 511.

CREUX DE STOCKTON 2 janvier 1777
Le duel d'artillerie fait partie de la deuxième bataille de Trenton. Le capitaine Thomas Forrest, avec une batterie de deux pièces de campagne, tire sur l'ennemi pendant environ vingt minutes. L'ennemi mobilise de l'artillerie pour répondre aux Américains et force Forrest à quitter sa position de peur d'être débordé. Le barrage détourne l'entraînement britannique principal et laisse à Washington le temps de mettre ses troupes en position de l'autre côté d'ASSUNPINK CREEK.
Smith, Princeton, 15-16.

COMTÉ DE SUSSEX 24 août 1779
La milice poursuit les Indiens à douze milles du palais de justice de Sussex.
NJA 2, II

COMTÉ DE SUSSEX 3 septembre 1779
La brigade d'Elizabethtown de M. Maxwell "eat to pieces" par Joseph et ses frères (Indiens).
NJA 2, HI, 593.

COMTÉ DE SUSSEX 16 avril 1781
Les Indiens tuent Pvt. Joseph Jobs pendant l'escarmouche.
NJDOD
Pension #20104.

Palais de justice du Sussex 11 mars 1779
Le chef indien Tory Mohawk, Joseph Brant, mène le raid.
NJA 2, 111, 226.

Palais de justice du Sussex 4 juin 1780
Le major Robert Hoops (Am.) capture un soldat du lieutenant James Moody's New Jersey Volunteers.
NJ Gazette, 14 juin 1780, 3.

Palais de justice du Sussex 21 juin 1780
Le parti des nouveaux prélèvements de Staten Island prend le comté de Sussex

prison et libère les huit prisonniers. Quatre reviennent d'eux-mêmes.
NJA 2, IV, 476.
Lundin, 83-85.

SUÈDESBORO 22 mars 1778
Trois miliciens prennent le chariot et trois chevaux, la propriété de Daniel Cozen, un conservateur bien connu, en raid de recherche de nourriture.
Stewart, Fourrager, 29.

SUÈDESBORO 27 mars 1778
Soixante Tories et marines sous un homme nommé Cox prennent le lieutenant Bateman Lloyd du 4e régiment et deux recrues et pillent la maison du capitaine Robert Brown.
Faucille, Salem, 170.

SUÈDESBORO 4 avril 1778
Des réfugiés et des troupes britanniques arrivent dans l'espoir de capturer les milices locales. Trouvant la milice disparue, ils brûlent une école et pillent les maisons locales.
Johnson, Collins, 246.

TAPPAN, N.Y. 11 septembre 1777
Le général Henry Clinton mène un raid de recherche de nourriture dans les Jerseys destiné à être une diversion pour la campagne de Philadelphie du général William Howe.
NJA 2, II, 42-44.

MAISON DE RÉUNION TENNENT 28 juin 1778
Le groupe de couverture britannique et certaines troupes américaines de la milice du New Jersey du général Philemon Dickinson ont une brève rencontre.
Smith, Monmouth, 10.

PONT DE THOMPSON
VOIR
PONT D'ALLOWAY

LA POINTE DE THOMPSON 1er décembre 1777
Les Britanniques tuent Francis Clark dans une escarmouche.
NJDOD

TROIS PIDGEONS 31 octobre 1777
Les rebelles et les escarmouches britanniques à la taverne Three Pidgeons dans le quartier anglais.
NJA 2, I, 481.

TROIS PIDGEONS 29 janvier 1778
Un raid américain tue Tory John Richards.
Leiby, Hackensack, 145-147.

RUISSEAU DU BOIS 20 novembre 1777
La milice tire sur les Britanniques au pont au-dessus de Timber Creek.
Smith, Delaware, 39 ans.

CHUTES TINTON 26 avril 1779
Deux divisions de troupes britanniques envahissent le comté de Monmouth. Une division frappe Tinton Falls et RED BANK. La deuxième partie marche sur SHREWSBURY et MIDDLETOWN. Les Britanniques pillent les habitants et brûlent plusieurs maisons et granges.
NJA 2, 111, 320-321.

CHUTES TINTON 9 juin 1779
Les réfugiés font prisonniers le colonel Daniel Hendrickson et le colonel Auke Wyckoff avec d'autres. Les milices locales résistent et Jeremiah Chadwick et un autre sont tués, dix blessés.
NJA 2, 111, 456-457.
NJDOD

CHUTES TINTON 30 mars 1780
Le raid conservateur fait sept prisonniers.
NJA 2, IV, 299.

RIVIÈRE TOMS 25 décembre 1777
Le colonel John Morris (Tory) menace Toms River mais inflige peu de dégâts.
Sabine, Loyalistes, II, 107.

RIVIÈRE TOMS 15 avril 1778
Un raid britannique détruit les salines.
Hornor, Monmouth, 28 ans.

RIVIÈRE TOMS 19 septembre 1778
L'engagement naval a lieu dans le bras de mer de Toms River.
NJ A2, 11, 453.

RIVIÈRE TOMS 14 mai 1780
Des réfugiés armés à Toms River surprennent le major John VanEmburg (Am.) avec huit ou neuf autres personnes.
NJA 2, IV, 407.

RIVIÈRE TOMS décembre 1780
Le lieutenant Joshua Studson (Am.) tente de monter à bord d'un navire marchand au large de Toms River et se fait tirer dessus.
NJA 2, V, 145.

RIVIÈRE TOMS 24 mars 1782
Des réfugiés capturent le capitaine Joshua Huddy lors d'un raid surprise.
Boatner, 529.

RIVIÈRE TOMS 23 août 1782
Les loyalistes attaquent Blockhouse.
Barbier & Howe, 328n-329n.

TRENTON 8 décembre 1776
Washington évacue Trenton Hessians l'occupent.
Smith, Trenton, 6.

TRENTON 16 décembre 1776
"Les rebelles sont venus sur River (Delaware) en bateaux mais n'ont rien affecté."
NJA 2, 1, 433.

TRENTON 17, 18 décembre 1776
Les Américains attaquent le poste de piquetage de Jaeger au traversier au sud de Trenton avec un barrage d'infanterie et d'artillerie pendant deux jours consécutifs.
Smith, Trenton, 13.

TRENTON 20 décembre 1776
Les rebelles tuent Dragoon dans une embuscade entre Trenton et Princeton.
Smith, Trenton, 13-14.

TRENTON 25 décembre 1776
Hessois et Américains échangent des coups de feu au dernier poste de piquetage à l'extérieur de Trenton.
Smith, Trenton, 17 ans.

TRENTON 26 décembre 1776
Tôt le matin, le général Washington mène des troupes à travers le Delaware au nord de Trenton et surprend la garnison hessoise de 1200 hommes à Trenton, frappant à 8 heures du matin. Les estimations de la bataille vont de 35 minutes à une heure et trois quarts, mais Washington remporte une victoire bien méritée pour aider à remonter le moral américain. Les pertes américaines sont un tué (Pvt. Forest Ballangee) et trois ou quatre blessés (dont le capitaine William Washington et le lieutenant James Monroe). Les Hessois ont fait 22 tués (dont le commandant, le colonel Johann Rall), 84 blessés et 918 faits prisonniers.
Boatner, 1112-1115.
Smith, Trenton, 20-25.
NJDOD

TRENTON, DEUXIÈME BATAILLE 2 janvier 1777
La seconde bataille de Trenton comprend trois combats distincts.

gagements à SHABAKUNK CREEK, STOCKTON HOLLOW et ASSUNPINK CREEK.
Smith, Princeton, 13-18.

TRENTON 18 mai 1778
Le général William Erskine (Br.) et le général William Maxwell (Am.) ont une escarmouche près de Trenton.
NJ A 2, II, 219.

TUCKERTON 3 avril 1783
Le capitaine John Stewart (Am.) et plusieurs miliciens découvrent le capitaine John Bacon, loyaliste notoire, près de Tuckerton, Stewart tire sur Bacon qui tente de s'échapper.
Salter, Monmouth, 210-212,
NJDOD

TUCRERTON
VOIR ÉGALEMENT
RIVIÈRE BASSE

DEUX PONTS 8 décembre 1776
Le colonel William Malcom (Am.) dirige un groupe à New Bridge et soulève un "turbulent terrible parmi les conservateurs ainsi que dans le petit camp ennemi". Ils capturent un conservateur nommé Pierson.
Un m. Arch., 5, IIL 1139,

VANDERBERG 28 juin 1778
Milice locale et escarmouche britannique au moment de la bataille de Monmouth.
Smith, Monmouth, 11 ans.

MOULIN DE NIDS DE VAN 20 janvier 1777
Escarmouche britannique avec la milice du comté de Middlesex.
Vermeule, Plainfield, 16.
NJA 2, 1, 268.

PONT DE VAN VEGHTEN 28 octobre 1779
Le major John Simcoe (Br.) détruit plusieurs bateaux lors d'un raid.
Leiby, Hackensack, 224.

VOULOIR 1779
Les Indiens attaquent Decker's ou Gardner's Fort.
Barbier & Howe, 484-485.

GASPILLAGE 13 septembre 1777
Les escarmouches se produisent lors des raids britanniques coïncidant avec la bataille de Brandywine.
Leiby, Hackensack, 140.

WEEHAWKEN 17 avril 1779
Deux miliciens du comté de Bergen en mission de reconnaissance découvrent un gang de voleurs, en tuent un, en blessent un autre et chassent les autres.
NJA 2, III, 291-292.

WESTFIELD 26 juin 1777
La milice harcèle l'armée britannique, mais rien n'a été signalé d'aucune conséquence. Se passe en même temps que l'action à SHORT HILLS.
NJA 2, 1, 428, 477.

CAMP D'HIVER
VOIR
JOCKEY HOLLOW, MIDDLEBROOK, MORRISTOWN

PONT DE BOIS 11 décembre 1776
Le groupe de recherche de nourriture américain capture 400 bovins et 200 moutons à Woodbridge, puis derrière les lignes ennemies.
Lundin, 185.

PONT DE BOIS 23 janvier 1777
". nous [les Américains] avons coupé deux régiments près de Woodbridge." Aucun rapport de pertes américaines.
NJ A 2, 1, 305.

PONT DE BOIS Maré 8, 1777
Milice et escarmouche britannique à Strawberry Hill.
Vermeule, Plainfield, 16.

PONT DE BOIS 22 mars 1777
L'ennemi tente de piller les biens de la famille Barnes, mais la milice locale les repousse.
NJA 2, 1, 328.

PONT DE BOIS 19 avril 1777
Les Britanniques capturent Isaac Cotheal, un soldat de la compagnie Light Horse du capitaine Christopher Marsh.
Clayton, Middlesex, 479.
Wolk, Woodbridge, 29 ans.

PONT DE BOIS 26 juin 1777
Une petite escarmouche se produit pendant le mouvement du général William Howe dans la région de WESTFIELD et SCOTCH PLAINS. L'action principale est la bataille de SHORT HILLS.
NJA 2, I, 428, 477.
Clayton, Middlesex, 78-79.

PONT DE BOIS 29 juin 1777
Un détachement du 37e Régiment surprend un groupe de rebelles dans une taverne, tue deux hommes dont le commandant et fait plusieurs prisonniers.
NJA 2, IIL 491.

PONT DE BOIS 9 février 1779
Les conservateurs du capitaine Joseph Ryerson attaquent la maison de Charles Jackson (Taverne) et prennent Nathaniel Fitz Randolph (Am.

Capt.), revenant tout juste d'un raid sur Staten Island,
NJA 2, III, 65, 76-77, 81.

PONT DE BOIS 29 juin 1779
Les Britanniques en escarmouche à Six Roads ou Crossroads Tavern tuent le capitaine Richard Skinner.
NJA 2, III, 491.
NJDOD #10301.

WOODBRIIJGE 16 août 1779
Des inconnus tirent sur un groupe de milices rebelles et les mettent en déroute.
NJA 2, III, 555.

PONT DE BOIS 11 mai 1780
Trente réfugiés attaquent Woodbridge et capturent le juge Freeman, M. Edgar, six autres blancs et deux nègres.
NJA 2, IV, 406.

PONT DE BOIS 1 juin 1780
Trente réfugiés emmènent des prisonniers à New York.
Wolk, Woodbridge, 31.

PONT DE BOIS 30 juillet 1780
Le groupe des réfugiés prend Dr Moses Bloomfield, Jonathan Bloomfield et Ens. Prisonniers de Britton Moores.
NJA 2, IV, 569, 580.

PONT DE BOIS 17 septembre 1780
Des réfugiés emmènent M. Thomas Brown et deux autres en raid.
NJA 2, IV, 655, 660.

WOODBURY 31 mars 1778
Un groupe de réfugiés et quelques marines effectuent un raid de recherche de nourriture.
NJA 2, II, 146.

ZABRISKIES 30 mai 1780
Trois cents de l'ennemi sous le colonel Abraham Van Buskirk
[Boskirk] ont eu des échanges animés entre eux à Joost
La maison de Zabriskie. Ils se prennent pour des Américains.
NJA 2, IV, 433-434.
Leiby, Hackensack, 254.


Timebase Pty Ltd c. Thomson Corporation, The

Déclaration de Jenna J. Bayer à l'appui de la réponse 255, déposée par Timebase Pty Ltd. B, # 4 Pièce(s) C)(Hosteny, Joseph)

. (P) La troisième chose requise est la loi ou le numéro d'enregistrement. Dans cet exemple, il s'agit de 104. (Q) 30 La quatrième chose requise est la partie spécifique. Article ou règlement apportant la modification. Dans cet exemple, il s'agit de SCH1 (c'est-à-dire : Schedule 1). 35 L'entrée 10 pour cet exemple serait alors la suivante : ACT-19950104-SCH-1 I

10 id ID #REQUIRED lbl CDATA #IMPLIED insert-date NUMBER #IMPLIED insert-leg IDREF #IMPLIED #IMPLIED repeal-date NUMBER abrogation-leg IDREF #IMPLIED amend-date NUMBER #IMPLIED amend-leg 20 IDREF #IMPLIED > 25 L'insert L'attribut -date doit être utilisé pour insérer la date AAAAMMJJ à laquelle la COMMANDE a été insérée. L'attribut insert-leg doit être utilisé pour insérer le 10 de la législation qui a inséré l'ORDRE. L'attribut repeal-date doit être utilisé pour insérer la date AAAAMMJJ à laquelle l'ORDRE a été abrogé. L'attribut abrogation-leg doit être utilisé pour insérer le 10 de la législation 30 qui a abrogé l'ORDRE. L'attribut amend-date doit être utilisé pour insérer la date AAAAMMOO à laquelle l'ORDRE a été modifié. L'amendement-jambe doit être utilisé pour insérer le 10 de la législation qui a amendé l'ORDRE Exemple 35 1979 N° 140 RÈGLEMENT DE LA COUR FÉDÉRALE - ORDRE 3 FOIS I Le titre est marqué comme Niveau « Titre Niveau 2 ». Les Dales sont traités de la même manière que dans Regs DTD Elements. Voir pour les détails. DIVISION lbl CDATA #IMPLIED insert-date IDREF #IMPLIED repeal-date NUMBER #IMPLIED repeal-leg IDREF #IMPLIED amend-date NUMBER #IMPLIED amend-leg 15 NUMBER insert-leg #IMPLIED IDREF #IMPLIED > 20 L'attribut insert-date doit être utilisé pour insérer la date AAAAMMJJ à laquelle la DIVISION a été insérée. L'insert-jambe doit être utilisé pour insérer le 10 de la législation qui a inséré la DIVISION. L'attribut repeal-date doit être utilisé pour insérer la date AAAAMMJJ à laquelle la DIVISION a été abrogée. La patte d'abrogation devrait être utilisée pour insérer l'ID de la loi 25 qui a abrogé la DIVISION. L'attribut de date de modification doit être utilisé pour insérer la date AAAAMMJJ à laquelle la DIVISION a été modifiée. La jambe amendée doit être utilisée pour insérer l'ID de la législation qui a modifié la DIVISION. Exemple 30 1979 N° 140 RÈGLEMENT DU TRIBUNAL FÉDÉRAL - DIVISION 1 Cas de signification d'acte introductif d'instance I Le titre est marqué comme niveau "Titre Niveau 3". Les dates sont traitées de la même manière que dans Regs DTD Elements. Voir là pour plus de détails. SOUS-DIVISION lbl CDATA #IMPLIED insert-date NUMBER insert-leg IDREF #IMPLIED abrogation-date 10 NUMBER #IMPLIED #IMPLIED abeal-leg #IMPLIED NUMBER #IMPLIED amend-leg 15 IDREF amend-date IDREF #IMPLIED > La date d'insertion L'attribut doit être utilisé pour insérer la date AAAAMMJJ à laquelle la SUBDIVISION a été insérée. L'insert-leg doit être utilisé pour insérer l'ID de la législation qui a inséré la SOUS-DIVISION. L'attribut repeal-date doit être utilisé pour insérer la date AAAAMMJJ à laquelle la DIVISION SUB20 a été abrogée. L'abrogation-jambe devrait être utilisée pour insérer le 10 de la législation qui a abrogé la SOUS-SECTION. L'attribut date de modification doit être utilisé pour insérer la date AAAAMMJJ à laquelle la SUBDIVISION a été modifiée. La jambe amendée doit être utilisée pour insérer l'ID de la législation qui a modifié la SOUS-DIVISION. 25 Le titre est balisé avec un style de paragraphe (voir les détails du jar du manuel du kit de production Folio Views In/abase) 'Subdivision'. Les dates sont traitées de la même manière que dans Regs DTD Elements. Voir les détails du pot. DISPOSITIONS Exemple $NTABLE TABLE DES PROVISIONS TABLE DES PROVISIONS>

Les dispositions sont ignorées. La table des provisions est générée par le programme de conversion à partir des éléments suivants : partie, chapitre, ordre, division, subdivision et section. La table de provision générée est stockée juste avant la première partie, chapitre, 10 ordre, division, subdivision et section. CHAPITRE L'attribut insert-date doit être utilisé pour insérer la date AAAAMMOO à laquelle le CHAPITRE a été inséré. L'insert-leg doit être utilisé pour insérer le 10 de la législation 25 qui a inséré le CHAPITRE L'attribut repeal-date doit être utilisé pour insérer la date AAAAMMOO à laquelle le CHAPITRE a été abrogé. La patte d'abrogation devrait être utilisée pour insérer le 10 de la législation qui a abrogé le CHAPITRE. L'attribut de date de modification doit être utilisé pour insérer la date AAAAMMOO à laquelle le 30 CHAPITRE a été modifié. L'amendement-jambe doit être utilisé pour insérer le 10 de la législation qui a amendé le CHAPITRE. Le titre est marqué comme Niveau

« Titre de niveau 2 ». Les dates sont traitées de la même manière que I dans les éléments DTD du règlement. Voir les détails. 35 SECTION Il s'agit d'un sous-élément d'un règlement. Sa définition est : id ID #REQUIRED r N : LI Bee 10 1206U S. 0 DC: lAD US 6,233,592 Bl 113 114 -68lbl CDATA #IMPLIED insert-date NUMBER #IMPLIED insert-leg IDREF #IMPLIED abrogation-date NUMBER #IMPLIED abrogation-leg IDREF #IMPLIED amend-date NUMBER #IMPLIED amend-leg IDREF #IMPLIED > C'est-à-dire qu'il contient un élément title obligatoire, suivi d'un contenu non structuré. Il a un attribut Ibl obligatoire 10 et un attribut id obligatoire. L'attribut insert-date doit être utilisé pour insérer la date AAAAMMOO à laquelle la SECTION a été insérée . L'insert-leg doit être utilisé pour insérer le 10 de la législation qui a inséré la SECTION. L'attribut repeal-date doit être utilisé pour insérer la date AAAAMMOD à laquelle la 15 SECTION a été abrogée, L'abrogation-leg doit être utilisé pour insérer le 10 de la législation qui a abrogé la SECTION, l'attribut date de modification devrait être u sed pour insérer la date AAAAMMOO à laquelle la SECTION a été modifiée. Le modifier-jambe doit être utilisé pour insérer le 10 de la législation qui a modifié la SECTION, 20 Exemples 1979 n ° 141 La charge à l'impôt sur le revenu - SECT. 1 Impôt sur le revenu 1979 n° 141 La charge à l'impôt sur le revenu - REG 2 Taxe 25 3, L'impôt sur le revenu est prélevé. Impôt sur le revenu Impôt 30

L'impôt sur le revenu sera facturé. I Le titre est marqué en tant que niveau "Titre de niveau 4", les dates sont traitées de la même manière que dans les éléments de la DTD du règlement, voir à ce sujet les détails, CALENDRIER Il s'agit d'un sous-élément d'un règlement. Sa définition est : 35 schedule id ID #REQUIRED lbl CDATA #IMPLIED insert-date 366274US NUMBER #IMPLIED IN:LIBCCI01206US.OOC:IAD US 6,233,592 Bl 115 116 -69insert-leg IDREF repeal-date NUMBER #IMPLIED repeal-leg IDREF # IMPLIED amend-date NUMBER #IMPLIED amend-leg IDREF #IMPLIED #IMPLIED > C'est-à-dire qu'il contient un élément de titre obligatoire, suivi d'un contenu non structuré. Il a un attribut Ibl requis et un attribut id requis. L'attribut insert-date doit être utilisé pour insérer la date AAAAMMJJ à laquelle le 10 SCHEDULE a été inséré. L'insert-leg doit être utilisé pour insérer le 10 de la législation qui a inséré le SCHEDULE. L'attribut repeal-date doit être utilisé pour insérer la date AAAAMMJJ à laquelle le SCHEDULE a été abrogé. La patte d'abrogation devrait être utilisée pour insérer le 10 de la législation qui a abrogé l'ANNEXE. 15 L'attribut de date de modification doit être utilisé pour insérer la date AAAAMMJJ à laquelle le SCHEDULE a été modifié. La branche amender doit être utilisée pour insérer le 10 de la législation qui a modifié l'ANNEXE. Exemples 1979 n° 141 L'imputation à l'impôt sur le revenu - ANNEXE 1 20 Impôt sur le revenu 1. L'impôt sur le revenu est perçu . Impôt sur le revenu

L'impôt sur le revenu sera facturé. 25 Le titre est marqué comme Level"Headi

élément comme décrit ci-dessous). L'espacement correct est géré automatiquement. Tous les caractères alphabétiques et symboles sont traités comme des variables et mis en italique, sauf s'ils apparaissent dans

. en multipliant par la fraction - A B

366274US IN: LI BCCjO 1 206US. DO C: I A D US 6,233,592 Bl 140 139 -81par la formule revenu brut imposable actif net

actif net Les équations sont converties en équations Microsoft Word, puis converties en vues Folio. Alternativement, les équations sont converties en images et ajoutées aux vues Folio sous forme de 10 images. 366274US [N :lIBCC JO1206 US, DO C: IA D US 6,233,592 Bl 141 142 -82.

)lC ANNEXE E Balise SHORTTAG 1997-10-02 : prise en charge améliorée des réglementations (hist, unconv, etc.) --> %ISOpub 10 20 25 35 40 366274US j N :LI Bee 10' 206US. DO C: IA D US 6,233,592 Bl 147 148 -85- 15 «(%secreg)*, part*) - - (label?, desc, hist*, «(%secreg)*, division*) I (article+ clause I -t-Il) 366274US I intcon)?, IN: LI ec c I 0 1 ZOBUS. DOC: I AD US 6,233,592 Bl 149 150 -86- 10 15 20 - - (%texte) -- nom de chapitre, nom de section, etc. --> -- - - CDATA -- texte non converti (ex. formulaires) -- > r N :LI sc c J 0 1 2D6U S. 0 DC : lAD US 6,233,592 Bl 151 152 -87 - - - (label Idesc Ip I %levell %refs I %effect I#PCDATA)* -- matériel cité - - > 15 20 règlements juris (cth Insw Ivic Iqld Isa Iwa Itas Iact Int limp) #REQUIS -- juridiction année CDATA #REQUIRED -- année sanctionnée numéro CDATA #REQUIRED -- numéro d'acte reps CDATA #IMPLIED -- 2e lecture (RR) sénat CDAT A #IMPLIED -- 2e lecture (Sen) -notified CDATA #IMPLIED -- date de notification --- > cdate CDAT A #IMPLIED -- calendrier de début id ID #IMPLIED -- législation id cdate CDATA #IMPLIED -- commencement refsec CDAT A #IMPLIED -- section référente -- > chapitre id ID #IMPLIED -- id législation cdate CDATA #IMPLIED -- commencement --> part id ID #IMPLIED -- id législation --> cdate CDATA #IMPLIED -- commencement division id ID #IMPLIED -- législation id cdate CDATA #IMPLIED -- commencement --> subdivn id ID #IMPLIED -- législation id cdate CDAT A #IMPLIED -- commencement -- > section id ID #IMPLIED -- législation id [N: 'ILl Be C)O 1 206U s. DOC IAD US 6,233,592 Bl 153 154 -88cdate CDATA #IMPLIED -- commencement -- > ID #IMPLIED -- id législation cdate CDATA #IMPLIED -- commencement -- > reg id #IMPLIED -- id législation --> cdate CDATA # IMPLIED -- commencement subreg id #IMPLIED -- législation id cdate CDAT A #IMPLIED -- commencement -- > l.ref ref IDREF #IMPLIED -- législation idref -- > term id ID #IMPLIED -- term id -- > 366274US (N : LI ac c 10 1 206US. DOC : IA D US 6,233,592 Bl 155 156 Nous revendiquons : 1. Un système mis en œuvre par ordinateur pour publier une publication électronique en utilisant des données textuelles, comprenant : une pluralité de parties prédéfinies de des données textuelles, chaque portion prédéfinie étant stockée, au moins une portion prédéfinie étant modifiée et stockée une pluralité de moyens de liaison d'un langage de balisage, chaque portion prédéfinie desdites données textuelles et ladite au moins une portion prédéfinie modifiée de les données étant codées avec au moins un moyen de liaison et une pluralité d'attributs, chaque attribut étant un point sur un axe d'un espace multidimensionnel pour organiser ladite pluralité de parties prédéfinies et ladite au moins une partie prédéfinie modifiée desdites données textuelles. 2. Système selon la revendication 1, comprenant des moyens de recherche au sein du système. 3. Système selon la revendication 2, dans lequel ledit moyen de recherche utilise un ou plusieurs attributs. 4. Système selon la revendication 2, dans lequel ledit moyen de recherche utilise toute portion prédéfinie, toute modification d'une portion prédéfinie, ou tout mot ou phrase au sein de cette portion prédéfinie ou de cette modification. 5. Système selon la revendication 1, comprenant en outre des moyens pour rechercher au moins une desdites portions prédéfinies textuelles desdites données en utilisant ladite pluralité d'attributs, dans lequel ladite pluralité d'attributs est couplée à chacune desdites portions prédéfinies par ladite liaison respective. des moyens, et pour récupérer une ou plusieurs desdites parties prédéfinies en utilisant ladite pluralité d'attributs pour définir un point dans ledit espace multidimensionnel. 6. Système selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que ledit langage de balisage est le Standard Generalized Markup Language (SGML) ou le eXtensible Markup Language (XML). 7. Système selon la revendication 6, dans lequel lesdites données textuelles sont codées en utilisant une ou plusieurs définitions de type de document (DTD) ou mécanismes de feuille de style (SSM). 8. Système selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que lesdits moyens de liaison comprennent toute information complémentaire au corps des données textuelles. 9. Système selon la revendication 8, dans lequel ledit moyen de liaison est un code ou un balisage qui permet de créer des points de départ et de destination entre des portions desdites données textuelles. 10. Système selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que ledit au moins un moyen de liaison comprend un code d'identification pour ladite portion prédéfinie respective. 11. Système selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel une première base de données comprend ladite pluralité de portions prédéfinies de données textuelles. 12. Système selon la revendication 11, dans lequel une deuxième base de données comprend ladite pluralité d'attributs de gestion de ladite première base de données. 13. Système selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que lesdites portions prédéfinies sont codées avec un ou plusieurs attributs. 14. Système selon la revendication 1, dans lequel ladite partie prédéfinie respective est modifiée en effectuant l'un du groupe consistant à ajouter au moins un attribut à ladite partie prédéfinie respective, en supprimant au moins un attribut de ladite partie prédéfinie respective, et en modifiant au moins l'un des attributs de ladite portion prédéfinie respective. 15. Système selon la revendication 1, dans lequel ladite partie prédéfinie respective est modifiée en effectuant l'un du groupe consistant à ajouter des données à ladite partie prédéfinie respective, supprimer des données de ladite partie prédéfinie respective et modifier des données de ladite partie prédéfinie respective. 16. Système selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel lesdites données textuelles comprennent une législation. 17. Système selon la revendication 16, dans lequel chacune de ladite pluralité de parties prédéfinies desdites données textuelles est une disposition respective de ladite législation. 18. Système selon la revendication 17, dans lequel ladite disposition est un article ou une annexe d'une loi, ou un règlement ou une annexe d'un ou de plusieurs règlements. 19. Système selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel chaque portion prédéfinie est un bloc desdites données textuelles, ledit bloc étant plus grand qu'un seul mot et inférieur à un document entier desdites données textuelles. 20. Support d'enregistrement lisible par ordinateur pour publier une publication électronique à l'aide de données textuelles, comprenant : une pluralité de portions prédéfinies de données textuelles, chaque portion prédéfinie étant stockée, au moins une portion prédéfinie étant modifiée et stockée et une pluralité de liens un moyen d'un langage de balisage, chaque partie prédéfinie desdites données textuelles et ladite au moins une portion prédéfinie modifiée de données textuelles étant codées avec au moins un moyen de liaison et une pluralité d'attributs, chaque attribut étant un point sur un axe d'un espace multidimensionnel pour organiser ladite pluralité de portions prédéfinies et ladite au moins une portion prédéfinie modifiée desdites données textuelles. 21. Support d'enregistrement selon la revendication 20, dans lequel des moyens de recherche peuvent être utilisés pour rechercher le support d'enregistrement. 22. Support d'enregistrement selon la revendication 21, dans lequel ledit moyen de recherche utilise un ou plusieurs attributs. 23. Support d'enregistrement selon la revendication 21, dans lequel ledit moyen de recherche utilise toute portion prédéfinie, toute modification d'une portion prédéfinie, ou tout mot ou phrase à l'intérieur de cette portion prédéfinie ou de cette modification. 24. Support d'enregistrement selon la revendication 20, comprenant en outre des moyens pour rechercher au moins une desdites parties prédéfinies desdites données textuelles utilisant ladite pluralité d'attributs, dans lequel ladite pluralité d'attributs est couplée à chacune desdites parties prédéfinies par lesdits des moyens de liaison, et pour récupérer une ou plusieurs desdites parties prédéfinies en utilisant ladite pluralité d'attributs pour définir un point dans ledit espace multidimensionnel. 25. Support d'enregistrement selon la revendication 20, dans lequel ledit langage de balisage est le langage de balisage standardisé (SGML) ou le langage de balisage extensible (XML). 26. Support d'enregistrement selon la revendication 25, dans lequel lesdites données textuelles sont codées en utilisant une ou plusieurs définitions de type de document (DTD) ou mécanismes de feuille de style (SSM). 27. Support d'enregistrement selon la revendication 20, dans lequel ledit moyen de liaison comprend toute information supplémentaire au corps des données textuelles. 28. Support d'enregistrement selon la revendication 27, dans lequel ledit moyen de liaison est un code ou un balisage qui permet de créer des points de départ et de destination entre des parties desdites données textuelles. 29. Support d'enregistrement selon la revendication 20, dans lequel ledit au moins un moyen de liaison comprend un code d'identification pour ladite partie prédéfinie respective. 30. Support d'enregistrement selon la revendication 20, dans lequel une première base de données comprend ladite pluralité de parties prédéfinies desdites données textuelles. 31. Support d'enregistrement selon la revendication 30, dans lequel une deuxième base de données comprend ladite pluralité d'attributs pour gérer ladite première base de données. 32. Support d'enregistrement selon la revendication 20, dans lequel lesdites portions prédéfinies sont codées avec un ou plusieurs attributs. 5 10 15 20 25 30 35 40 45 50 55 60 65 US 6,233,592 Bl 157 158 lesdites parties prédéfinies par lesdits moyens de liaison respectifs, 33. Support d'enregistrement selon la revendication 20, dans lequel ladite partie prédéfinie respective est modifiée en exécutant et en récupérant un ou plusieurs desdites portions prédéfinies, l'une du groupe consistant à ajouter au moins un attribut en utilisant ladite pluralité d'attributs pour définir un point dans ladite portion prédéfinie respective, en supprimant au moins un espace multidimensionnel. 45. Procédé selon la revendication 40, dans lequel ledit au moins un des attributs dudit langage de pré-balisage respectif est une partie définie du langage de balisage généralisé standard. (SGML) ou Langage de balisage extensible (XML). 34. Support d'enregistrement selon la revendication 20, dans lequel 46. Procédé selon la revendication 45, dans lequel ladite partie prédéfinie respective est modifiée en effectuant des données textuelles est codée en utilisant un ou plusieurs Document un du groupe consistant à ajouter des données à lesdites 10 définitions de type (DTD) ou mécanismes de feuille de style (SSM) respectifs. partie prédéfinie, en supprimant des données dudit pre47 respectif. Procédé selon la revendication 40, dans lequel ladite partie définie et les données de modification desdits moyens de liaison respectifs comprennent toute partie d'information supplémentaire prédéfinie. au corps des données textuelles. 35. Support d'enregistrement selon la revendication 20, dans lequel 48. Procédé selon la revendication 47, dans lequel lesdites 15 données textuelles comprennent une législation. le moyen de liaison est un code ou un balisage qui permet 36. Support d'enregistrement selon la revendication 35, dans lequel des points de destination doivent être créés entre des parties de ladite chacune de ladite pluralité de parties prédéfinies desdites données textuelles. les données basées sur les données sont une disposition respective de ladite législation. 49. Procédé selon la revendication 40, dans lequel ledit à 37. Support d'enregistrement selon la revendication 36, dans lequel ladite disposition est une section ou une annexe d'une loi, ou un 20 au moins un moyen de liaison comprend un code d'identification pour ladite partie prédéfinie respective. . règlement ou annexe d'un ou de plusieurs règlements. 50. Procédé selon la revendication 40, dans lequel un premier 38. Support d'enregistrement selon la revendication 20, dans lequel la base de données comprend ladite pluralité de portions prédéfinies dudit support d'enregistrement est constitué à partir de l'une desdites données textuelles. composé de supports magnétiques, de supports optiques et de magnéto51. Procédé selon la revendication 50, dans lequel 25 un second support optique. la base de données comprend ladite pluralité d'attributs de gestion 39. Support d'enregistrement selon la revendication 20, dans lequel ladite première base de données. chaque partie prédéfinie est un bloc desdites données textuelles, 52.Procédé selon la revendication 40, dans lequel ledit bloc étant plus grand qu'un seul mot et moins qu'une partie prédéfinie est codé avec un ou plusieurs attributs. document entier desdites données textuelles. 53. Procédé selon la revendication 40, dans lequel ledit 40. Un procédé implémenté par ordinateur pour publier une 30 partie prédéfinie respective est modifié en effectuant une publication électronique à l'aide de données textuelles, comprenant le du groupe consistant à ajouter au moins un attribut auxdites étapes de : partie prédéfinie respective, suppression d'au moins un attribut fournissant une pluralité de parties prédéfinies de texte à partir de ladite partie prédéfinie respective, et modification de données, chaque partie prédéfinie étant stockée 35 au moins l'un des attributs de ladite partie prédéfinie respective coder chaque partie prédéfinie de ladite partie de données textuelles. avec au moins un moyen de liaison d'un langage de balisage 54. Procédé selon la revendication 40, dans lequel ladite fourniture d'au moins une partie prédéfinie étant modifiée, la partie prédéfinie respective est modifiée en effectuant une et stockée du groupe consistant à ajouter des données à ladite fourniture respective une pluralité d'attributs, chaque attribut étant une portion prédéfinie, supprimant des données de ladite portion prédéfinie respective, et modifiant des données dudit point respectif sur un axe d'un espace multidimensionnel pour une portion prédéfinie. organiser ladite pluralité de parties prédéfinies et ladite 55. Procédé selon la revendication 40, dans lequel ladite au moins une partie prédéfinie modifiée desdites données à base de texte comprend une législation. données basées. 56. Procédé selon la revendication 55, dans lequel chacun de 41. Procédé selon la revendication 40, comprenant l'étape 45 de recherche desdites données textuelles. ladite pluralité de parties prédéfinies de données textuelles est un 42. Procédé selon la revendication 41, dans lequel ladite disposition respective de ladite législation. l'étape de recherche utilise un ou plusieurs attributs. 57. Procédé selon la revendication 56, dans lequel ledit 43. Procédé selon la revendication 41, dans lequel ladite disposition est un article ou une annexe d'une loi, ou une étape de recherche de règlement utilise toute partie prédéfinie, toute modification 50 ou annexe d'un règlement (s). 58. Procédé selon la revendication 40, dans lequel chacun d'une partie prédéfinie, ou de n'importe quel mot ou phrase à l'intérieur de cette partie prédéfinie est un bloc desdites données textuelles, de ladite partie prédéfinie ou d'une telle modification. bloc étant plus grand qu'un seul mot et moins qu'un entier 44. Procédé selon la revendication 40, comprenant en outre un document desdites données textuelles. l'étape de recherche d'au moins l'une desdites parties prédéfinies desdites données textuelles en utilisant ladite pluralité d'attributs, dans laquelle ladite pluralité d'attributs est couplée à chacun de * * * * *

Clause de non-responsabilité: Justia Dockets & Filings fournit des dossiers de litiges publics des cours d'appel fédérales et des cours de district. Ces dépôts et feuilles de dossier ne doivent pas être considérés comme des constatations de fait ou de responsabilité, et ils ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Justia.


Voir la vidéo: DD #646 - The beauty in being mistreated (Janvier 2022).