Nouvelles

USS Helena CA-75 - Histoire

USS Helena CA-75 - Histoire

USS Helena CA-75

Hélène III

(CA-75 ; dp. 13 600 ; 1. 674'11" b. 70'10", dr. 20'6", s. 33 k. ; poulain 1142 ; a. 9 8", 12 6', 48 40mm ., 22 20 mm.; cl. Baltimore)

La troisième Helena a reçu son nom en construisant après l'annulation de CL~113 ; a été lancé à Bethlehem Steel Co, Quincy, Massachusetts, le 28 avril 1045, parrainé par Mme John T. Haytin, épouse du maire d'Helena, et commandé le 4 septembre 1945, commandé par le capitaine A. H. McCollum.

Helena a terminé son équipement dans la région de Boston et a navigué le 24 octobre 1945, arrivant à New York le lendemain pour prendre part à la formidable célébration du rôle de la Marine dans la victoire de la Seconde Guerre mondiale qui a marqué la Journée de la Marine, le 27 octobre 1945. Après deux shakedown/ périodes d'entraînement à Guantanamo Bay, à Cuba, Helena est retournée à Boston en février 1945 pour se préparer à son premier déploiement, une croisière autour du monde. Helena a navigué de Boston le 12 février 1946 pour l'Angleterre où l'amiral Kent Hewitt est monté à bord et a cassé son drapeau en tant que commandant des forces navales, Europe et commandant de la 12e flotte. Au cours des 3 mois suivants, Helena a mené des exercices d'entraînement dans les eaux d'Europe du Nord et effectué des visites de bonne volonté dans les principaux ports d'Angleterre et d'Écosse.

Soulagée en tant que navire amiral le 1er mai 1946, Helena a navigué pour l'Extrême-Orient via le canal de Suez, faisant escale dans les principaux ports méditerranéens, Colombo, Ceylan, Singapour, et arrivant à Tsingtao le 18 juin 1946. Au cours de sa tournée en Extrême-Orient, Helena a participé à un large la variété d'exercices d'entraînement et de manœuvres de la flotte jusqu'à ce qu'elle quitte finalement Shanghai le 22 mars 1947 pour rentrer chez elle après plus d'un an dans les eaux étrangères.

Après des opérations d'entraînement dans les eaux californiennes, Helena repart pour l'Extrême-Orient le 3 avril 1948 et arrive à Shanghai 24 jours plus tard. Tout au long de l'été et de l'automne 1948, il a opéré principalement dans les eaux chinoises, retournant à Long Beach en décembre 1948.

Helena a passé une grande partie du printemps 1949 à former un nouvel équipage et en mai a navigué pour former des réservistes de la marine, retournant à Long Beach pour une conversion nécessaire pour

l'équiper pour transporter un hélicoptère. En juillet et août 1949, Helena a participé à une croisière d'entraînement en mer de 6 semaines pour les hommes du Naval Reserve Officers' Training Corps aux îles Galapagos et au Panama. Elle a ensuite participé à l'opération "Miki", un exercice d'entraînement amphibie conjoint armée-marine dans les îles hawaïennes mené en novembre.

Helena a ensuite conduit Yia Yokosuka et Hong Kong jusqu'aux Philippines où elle a mené des exercices d'entraînement. Elle est retournée au Japon en janvier 1950, et peu de temps après, elle a connu les moments forts de son service en tant que navire amiral de la 7e flotte lorsque les chefs d'état-major interarmées, alors en tournée en Extrême-Orient, ont embarqué le 2 février 1951. Pendant le reste de sa tournée en Extrême-Orient, elle effectué un programme d'exercices de flotte à grande échelle au large d'Okinawa et des visites dans les ports japonais. Elle partit pour les États-Unis le 21 mai 1950.

Le programme d'Helena prévoyait un été à Long Beach, suivi d'une révision à San Francisco. Soudain vint la nouvelle de l'agression communiste en Corée. À la hâte elle s'est préparée pour la mer et, le 6 juillet 1950, a accéléré vers l'ouest. S'arrêtant à Pearl Harbor uniquement pour prendre des munitions, il a traversé le Pacifique et est entré en action sur la côte est de la Corée. Le 7 août, elle a d'abord lâché ses armes sur une cible ennemie : les gares de triage, les trains et la centrale électrique près de Tanchon.

Servant de vaisseau amiral du groupe de travail de bombardement, Helena a pilonné les positions ennemies, aidant considérablement à maintenir les envahisseurs en déséquilibre et les empêchant de monter une formidable campagne, alors que les forces des Nations Unies se préparaient à passer à l'offensive. Des opérations telles que la sienne ont fourni la diversion nécessaire pour couvrir le puissant assaut amphibie d'Inchon, le 15 septembre 1950. Plus tard, Helena a fourni un appui-feu aux troupes coréennes poussant les envahisseurs vers le nord le long de la côte est, et c'est la puissance de feu concentrée d'Helena qui a aidé à faire une diversion. à Samchok, et dans la reconquête de Pohang.

Aussi précieux qu'il était dans les eaux coréennes, Helena ne pouvait plus retarder la révision et en novembre 1950, il arriva à Long Beach pour se préparer à la période de chantier maintenant deux fois reportée.

Après sa révision, il s'est présenté au service à Sasebo le 18 avril 1951 et a été affecté à la Task Force 77, le groupe de transporteurs rapides effectuant des frappes aériennes quotidiennes contre l'ennemi. Alors qu'elle opérait comme support lourd pour les porte-avions, Helena était souvent détachée pour pilonner des cibles à terre. Pendant le juin de 1951, elle a été occupée presque continuellement dans le feu d'interdiction aux cibles le long de la côte est de la Corée, puis est revenue au Groupe de Travail. Au crépuscule, un jour de fin juillet, Helena a été chevauchée, puis touchée par des tirs à terre. Les dégâts étaient légers et se tordant rapidement autour du port dans la manœuvre qui a été appelée "la danse de guerre", Helena a livré un feu continu rapide qui a détruit sept positions de canons ennemies et un dépôt de munitions. Après un court répit à Yokosuka, il retourne à nouveau dans la Task Force, mais est bientôt détaché pour un devoir spécial soutenant une frappe aérienne massive sur les dépôts d'approvisionnement et les gares de triage ferroviaire à Rashin, agissant comme piquet radar.

L'artillerie précise d'Helena a ensuite été recherchée par la 8e armée, pour laquelle elle a tiré sur 13 cibles le long de la ligne de bombe pour aider l'infanterie en progression. Son soutien aux forces terrestres s'est poursuivi avec des missions tirées pour les Marines des États-Unis et les unités de l'armée coréenne. Le 20 septembre 1951, elle retourna à Yokosuka. Ici, lors d'une cérémonie sur ses ponts, le président coréen Syngman Rhee a présenté à la Force opérationnelle 95 la première citation d'unité présidentielle coréenne décernée à une unité navale. Helena a reçu le prix pour ses opérations à l'automne 1950.

Après avoir rejoint le groupe de travail, Helena a reçu l'ordre de servir comme navire d'appui-feu dans la région de Hungham-Hamhung. Avec son hélicoptère assurant son repérage efficace habituel, elle a tiré avec un grand succès sur les ponts ferroviaires et routiers, les gares de triage et les positions de tir pendant les 2 semaines suivantes.

Helena est retournée à Long Beach le 8 décembre 1951 et toute sa batterie de neuf canons de 8 pouces a été remplacée. En février, elle a commencé à s'entraîner pour retourner dans l'Extrême

Est L'un des moments forts de cette période d'entraînement a eu lieu du 14 au 23 février 1952 lorsqu'elle a participé au "Lex Baker One", le plus grand exercice d'entraînement organisé depuis le déclenchement de la guerre de Corée. Plus de 70 navires et 15 000 marins et Marines ont pris une part active à cette opération.

Helena arriva à nouveau à Yokosuka le 8 juin 1952 et le lendemain était en route pour rejoindre la Task Force 77 au large des côtes de la Corée. Pendant 5 mois et demi, sa mission était à nouveau de brûler des bâtiments, de détruire des positions d'armes à feu et de détruire des installations de transport, tout cela a été laissé dans son sillage après les bombardements du rivage. Elle a également effectué le sauvetage aérien de pilotes, dont deux étaient profondément en territoire ennemi.

Le 24 novembre 1952, Helena a été relevée de ses fonctions normales à Yokosuka et 5 jours plus tard a navigué sur une mission spéciale. Elle a fait escale d'abord à Iwo Jima où, le 1er décembre, l'amiral Arthur W. Radford, commandant en chef de la flotte du Pacifique, est monté à bord du navire en hélicoptère pour une brève visite. Deux jours plus tard, elle se rendit à Guam, où le président élu Dwight D. Eisenhower, avec plusieurs de ses futurs membres de cabinet, et l'amiral Radford s'embarquèrent pour le passage à Pearl Harbor. Des conférences politiques de haut niveau ont eu lieu à bord. Les passagers distingués d'Helena ont débarqué à Pearl Harbor le 11 décembre 1952 et elle est retournée à Long Beach le 16 décembre

Helena est partie pour l'Extrême-Orient le 4 août 1958 pour rejoindre la Task Force 77 en patrouille de sécurité dans la mer du Japon et après un autre voyage aux États-Unis pour l'entretien et la formation, a rejoint la 7e flotte à Yokosuka en tant que navire amiral le 11 octobre 1954. Helena a passé une grande partie de son temps dans les eaux au large de Taïwan. Les faits saillants du service d'Helena au cours de cette période de service sont survenus en février 1965 lors de l'évacuation des îles d'Aix-la-Chapelle. Ces îles au large posaient un point de discorde possible entre les Chinois nationalistes et communistes ; et l'on résolut de les neutraliser au moyen de l'évacuation. Le 6 février arriva l'« exécution » du président Eisenhower, et la flotte, dirigée par Helena, se mit en route. À 15 h le 9 février 1955, avec Helena en patrouille de surveillance, tous les civils avaient été retirés des îles en lieu sûr, soit un total de 18 000 personnes. Tôt le 12 février, les 20 000 soldats nationalistes restants ont été retirés et, alors qu'Helena effectuait une patrouille d'arrière-garde, la Task Force a navigué vers le sud.

Après 6 mois d'entraînement dans les eaux territoriales, Helena a de nouveau navigué pour Yokosuka, arrivant le 25 janvier 1936. Pendant les 6 mois de cette période de service, elle a de nouveau opéré principalement dans la région de Taiwan et brièvement dans les eaux philippines pour des exercices. Elle est revenue à Long Beach le 8 juillet.

Les exercices, qui comprenaient le tir du missile Regulus I depuis l'équipement de lancement d'Helena, se sont poursuivis pendant 9 mois; puis elle s'est dirigée vers une autre tournée d'Extrême-Orient le 10 avril 1957. Pendant la tournée de service qui a suivi, elle a joué pleinement son rôle de navire amiral, combinant la puissance maritime et la diplomatie.

Helena est retournée à Long Beach le 19 octobre. À la suite d'une révision majeure achevée le 31 mars 1958 et d'un entraînement intensif, y compris le lancement de missiles, il navigua de nouveau vers l'ouest.

La croisière d'Helena en 1958 en Extrême-Orient a commencé le 3 août. Son premier port d'escale était Keelung, Taiwan, arrivant le 21 août. Le lendemain, des étudiants et des professeurs du Taiwan National Defense College ont été reçus à bord pour une visite du navire. Son programme prévoyait ensuite une visite à Manille, mais la crise provoquée par le bombardement communiste chinois des îles au large des côtes gouvernées par les nationalistes a interrompu les opérations normales.

Au cours des semaines suivantes, Helena a patrouillé la zone troublée. Le 7 septembre elle a fumé à moins de 10 milles du continent chinois, couvrant les navires de ravitaillement nationalistes chinois reconstituant l'île Quemoy. Pendant qu'elle remplissait cette fonction, elle illustrait une fois de plus le fait que la simple présence de la force navale écrasante des États-Unis est l'une des protections les plus formidables dont dispose le monde libre pour déterminer une telle agression.

Le 9 octobre 1958, alors qu'il était au large des Philippines, Helena a été informée de l'urgence de porter secours à un navire marchand norvégien sinistré, le Hoi Wong, échoué sur le récif de Bombay dans les îles Paracel. Helena est arrivée sur les lieux à 10 heures, le 10 octobre 1958. Ses hélicoptères ont sauvé des hommes, des femmes et des enfants, qu'elle a transportés à Hong Kong. Ses hommes avaient accompli avec talent et courage une mission humanitaire difficile, une autre contribution au renforcement des relations américaines avec les nations asiatiques. Helena a repris les opérations de patrouille et de préparation jusqu'à son retour à Long Beach le 17 février 1959.

Le 5 janvier 1960, Helena partit pour le Pacifique occidental en compagnie de Yorktown et de son escorte du Destroyer Squadron 23. Des visites en Corée et à Taiwan ont précédé sa participation à l'opération "Blue Star", l'un des plus grands exercices amphibies en temps de paix de notre histoire.

Après une période au Japon, Helena a navigué avec Ranger et Saint Paul à Guam. Le 24 avril 1960, Helena, en compagnie des destroyers Taylor et Jenkins, appareilla pour l'Australie. Elle est revenue alors à Long Beach et de juin à novembre a subi une révision complète. À la mi-janvier 1961, il devient le vaisseau amiral permanent du commandant de la 1re flotte.

Le 17 mai 1961, dirigés par l'Helena, 12 navires de la 1re flotte ont fait une démonstration de puissance de feu pour plus de 700 membres de l'American Ordnance Association. En juin, Helena, avec à son bord huit invités du secrétaire à la Marine, s'est rendue à Portland, en Oregon, pour le Rose Festival.

Au cours des mois suivants, Helena a participé à l'exercice « Tail Wind », rendez-vous avec le croiseur Los Angeles, la frégate lance-missiles Coontz et leur destroyer d'escorte pour former la plus grande « Fleet Sail » en 4 ans. Helena a visité les principaux ports de l'Extrême-Orient, a chevauché le typhon Olga 4~f Hong Kong, puis est retourné à San Diego le 6 octobre; pour bientôt participer à l'exercice "Covered Wagon". s, l'amiral George W Anderson. Ses dernières opérations de l'année ont été l'exercice « Black Bear ».

Au cours de 1961 et 1962, Helena a opéré dans les eaux de la côte ouest et du Pacifique occidental, prenant part à plusieurs opérations amphibies avec des navires de la 1ère flotte et des éléments de la 1ère division de marine et de la 3d Marine Air Wing. Helena a embarqué des officiers étrangers et d'état-major du Naval War College en mars 1962, et deux groupes de membres de la Ligue navale pour des croisières d'orientation en juin et août.

À la fin de l'année, Helena devait être inactivée au chantier naval de Long Beach. Le 18 mars 1963, le commandant de la 1re flotte a déplacé son drapeau à Saint-Paul. Helena a été mise hors service dans la réserve le 29 juin 1063. Helena a été transférée en juin 1963 à San Diego, Californie, où elle reste.

Pour son service dans le conflit coréen, elle a reçu la Presidential Unit Citation of the Republic of Korea et la Korean Service Medal avec quatre étoiles.


USS Helena (CA 75)

L'USS HELENA était l'un des croiseurs lourds de la classe BALTIMORE et le deuxième navire de la Marine à porter ce nom. Le HELENA a été mis hors service le 29 juin 1963 et, après plus d'une décennie en réserve, a été vendu pour démolition en octobre 1974.

Caractéristiques générales: Attribué : 1940
Quille posée : 9 septembre 1943
Lancé : 28 avril 1945
Mise en service : 4 septembre 1945
Déclassé : 29 juin 1963
Constructeur : Bethlehem Steel Corp., Quincy, MA.
Système de propulsion : turbines à engrenages 120 000 chevaux à l'arbre
Longueur : 673,5 pieds (205,3 mètres)
Faisceau : 70,9 pieds (21,6 mètres)
Tirant d'eau : 24 pieds (7,3 mètres)
Déplacement : env. 17 000 tonnes à pleine charge
Vitesse : 33 nœuds
Avion : aucun
Armement : neuf canons de 8 pouces (20,3 cm)/55 calibres de trois montures triples, dix canons de 5 pouces (12,7 cm)/38 calibres de six montures doubles, 12 canons de 3 pouces (7,6 cm)/50 calibres, trois Missiles Régulus I
Équipage : 59 officiers et 1083 enrôlés

Cette section contient les noms des marins qui ont servi à bord de l'USS HELENA. Ce n'est pas une liste officielle mais contient les noms des marins qui ont soumis leurs informations.

USS HELENA a reçu son nom lors de la construction après l'annulation du CL 113 a été lancé à Bethlehem Steel Co., Quincy, Mass., 28 avril 1945, parrainé par Mme John T. Haytin, épouse du maire d'Helena et mis en service le 4 septembre 1945 , le capitaine AH McCollum aux commandes.

HELENA a terminé son équipement dans la région de Boston et a navigué le 24 octobre 1945, arrivant à New York le lendemain pour prendre part à la formidable célébration du rôle de la Marine dans la victoire de la Seconde Guerre mondiale qui a marqué la Journée de la Marine, le 27 octobre 1945. Après deux shakedown/ périodes d'entraînement à Guantanamo Bay, Cuba, HELENA retourne à Boston en février 1945 pour se préparer à son premier déploiement, une croisière autour du monde. HELENA a navigué de Boston le 12 février 1946 pour l'Angleterre où l'amiral H. Kent Hewitt est monté à bord et a cassé son drapeau en tant que commandant des forces navales, Europe et commandant de la 12e flotte. Au cours des 3 mois suivants, HELENA a mené des exercices d'entraînement dans les eaux d'Europe du Nord et effectué des visites de bonne volonté dans les principaux ports d'Angleterre et d'Écosse.

Relevé comme navire amiral le 1er mai 1946, HELENA a navigué pour l'Extrême-Orient via le canal de Suez, faisant escale dans les principaux ports méditerranéens, Colombo, Ceylan, Singapour, et arrivant à Tsingtao le 18 juin 1946. Au cours de sa tournée en Extrême-Orient, HELENA a participé à un une grande variété d'exercices d'entraînement et de manœuvres de la flotte jusqu'à ce qu'elle quitte finalement Shanghai le 22 mars 1947 pour rentrer chez elle après plus d'un an dans les eaux étrangères.

Après des opérations d'entraînement dans les eaux californiennes, l'HELENA repart pour l'Extrême-Orient le 3 avril 1948 et arrive à Shanghai 24 jours plus tard. Tout au long de l'été et de l'automne 1948, il opéra principalement dans les eaux chinoises, retournant à Long Beach en décembre 1948.

HELENA a passé une grande partie du printemps 1949 à former un nouvel équipage et en mai a navigué pour former des réservistes de la marine, retournant à Long Beach pour une conversion nécessaire pour l'équiper pour transporter un hélicoptère. En juillet et août 1949, HELENA participa à une croisière d'entraînement en mer de 6 semaines pour les hommes du Naval Reserve Officers' Training Corps vers les îles Galapagos et Panama. Elle a ensuite participé à l'opération "Miki", un exercice d'entraînement amphibie conjoint armée-marine dans les îles hawaïennes mené en novembre.

HELENA a ensuite procédé via Yokosuka et Hong Kong aux Philippines où elle a effectué des exercices d'entraînement. Elle est retournée au Japon en janvier 1950, et peu de temps après, elle a connu les moments forts de son service en tant que navire amiral de la 7e flotte lorsque les chefs d'état-major interarmées, alors en tournée en Extrême-Orient, ont embarqué le 2 février 1951. Pendant le reste de sa tournée en Extrême-Orient, elle effectué un programme d'exercices de flotte à grande échelle au large d'Okinawa et des visites dans les ports japonais. Elle partit pour les États-Unis le 21 mai 1950.

Le programme d'HELENA prévoyait un été à Long Beach, suivi d'une révision à San Francisco. Soudain vint la nouvelle de l'agression communiste en Corée. En toute hâte, il s'est préparé pour la mer et, le 6 juillet 1950, il a filé vers l'ouest. S'arrêtant à Pearl Harbor uniquement pour prendre des munitions, il a traversé le Pacifique et est entré en action sur la côte est de la Corée. Le 7 août, elle a d'abord lâché ses armes sur une cible ennemie - les gares de triage, les trains et la centrale électrique près de Tanchon.

Servant de vaisseau amiral du groupe de travail de bombardement, HELENA a pilonné les positions ennemies, aidant considérablement à maintenir les envahisseurs en déséquilibre et les empêchant de monter une formidable poussée, alors que les forces des Nations Unies se préparaient à passer à l'offensive. Des opérations comme la sienne ont fourni la diversion nécessaire pour couvrir le puissant assaut amphibie d'Inchon le 15 septembre 1950. Plus tard, HELENA a fourni un appui-feu aux troupes coréennes poussant les envahisseurs vers le nord le long de la côte est, et c'est la puissance de feu concentrée d'HELENA qui a aidé à créer une diversion à Samchok, et dans la reprise de Pohang.

Aussi précieux qu'il était dans les eaux coréennes, le HELENA ne pouvait plus retarder la révision et en novembre 1950, il arriva à Long Beach pour se préparer à la période de chantier désormais reportée à deux reprises.

Après sa révision, il s'est présenté au service à Sasebo le 18 avril 1951 et a été affecté à la Task Force 77, le groupe de transporteurs rapides effectuant des frappes aériennes quotidiennes contre l'ennemi. Alors qu'il opérait comme support lourd pour les porte-avions, HELENA était souvent détaché pour pilonner des cibles à terre. Pendant le juin de 1951, elle a été occupée presque continuellement dans le feu d'interdiction aux cibles le long de la côte est de la Corée, puis est revenue au Groupe de Travail. Au crépuscule, un jour de fin juillet, HELENA a été chevauchée, puis touchée par des tirs à terre. Les dégâts étaient légers et se tordant rapidement autour du port dans la manœuvre qui a été appelée "la danse de guerre", HELENA a livré un feu continu rapide qui a détruit sept positions de canons ennemies et un dépôt de munitions. Après un court répit à Yokosuka, il retourne à nouveau dans la Task Force, mais est bientôt détaché pour un devoir spécial soutenant une frappe aérienne massive sur les dépôts d'approvisionnement et les gares de triage des chemins de fer à Rashin, agissant comme piquet radar.

L'artillerie précise d'HELENA a ensuite été recherchée par la 8e armée, pour laquelle elle a tiré sur 13 cibles le long de la ligne de bombe au profit de l'avancée de l'infanterie. Son soutien aux forces terrestres s'est poursuivi avec des missions tirées pour les Marines des États-Unis et les unités de l'armée coréenne. Le 20 septembre 1951, elle retourna à Yokosuka. Ici, lors d'une cérémonie sur ses ponts, le président coréen Syngman Rhee a présenté à la Force opérationnelle 95 la première citation d'unité présidentielle coréenne décernée à une unité navale. HELENA a reçu le prix pour ses opérations à l'automne 1950.

Après avoir rejoint la Force opérationnelle, HELENA a reçu l'ordre de servir comme navire d'appui-feu dans la région de Hungnam-Hamhung. Avec son hélicoptère assurant son repérage efficace habituel, elle a tiré avec un grand succès sur les ponts ferroviaires et routiers, les gares de triage et les positions de tir pendant les 2 semaines suivantes.

HELENA est retournée à Long Beach le 8 décembre 1951 et toute sa batterie de neuf canons de 8 pouces a été remplacée. En février, elle a commencé à s'entraîner pour retourner en Extrême-Orient. L'un des moments forts de cette période d'entraînement a eu lieu du 14 au 23 février 1952 lorsqu'elle a participé au "Lex Baker One", le plus grand exercice d'entraînement organisé depuis le début de la guerre de Corée. Plus de 70 navires et 15 000 marins et Marines ont pris une part active à cette opération.

HELENA arriva à nouveau à Yokosuka le 8 juin 1952 et le lendemain était en route pour rejoindre la Task Force 77 au large des côtes de la Corée. Pendant les mois suivants, sa mission consistait à nouveau à brûler des bâtiments, à détruire des positions d'armes à feu et à détruire des installations de transport, tous laissés dans son sillage après les bombardements côtiers. Elle a également effectué le sauvetage aérien des pilotes, dont deux étaient profondément en territoire ennemi.

Le 24 novembre 1952, HELENA a été relevé de ses fonctions normales à Yokosuka et 5 jours plus tard a navigué sur une mission spéciale. Elle a fait escale d'abord à Iwo Jima où, le 1er décembre, l'amiral Arthur W. Radford, commandant en chef de la flotte du Pacifique, est monté à bord du navire en hélicoptère pour une brève visite. Deux jours plus tard, elle se rendit à Guam, où le président élu Dwight D. Eisenhower, avec plusieurs de ses futurs membres de cabinet, et l'amiral Radford s'embarquèrent pour le passage à Pearl Harbor. Des conférences politiques de haut niveau ont eu lieu à bord. Les passagers distingués d'HELENA débarquèrent à Pearl Harbor le 11 décembre 1952 et retournèrent à Long Beach le 16 décembre.

HELENA est partie pour l'Extrême-Orient le 4 août 1953 pour rejoindre la Task Force 77 en patrouille de sécurité dans la mer du Japon et après un autre voyage aux États-Unis pour l'entretien et la formation, a rejoint la 7e flotte à Yokosuka en tant que navire amiral le 11 octobre 1954. HELENA a passé une grande partie de son temps dans les eaux au large de Taïwan. Les faits saillants du service d'HELENA au cours de cette période de service sont survenus en février 1955 lors de l'évacuation des îles Tachen. Ces îles au large des côtes constituaient un point de discorde possible entre les Chinois nationalistes et communistes et il était déterminé à les neutraliser au moyen d'une évacuation. Le 6 février arriva l'« exécution » du président Eisenhower, et la flotte, dirigée par HELENA, se mit en route. À 15 h le 9 février 1955, avec HELENA en patrouille de surveillance, tous les civils avaient été retirés des îles en lieu sûr - un total de 18 000 personnes. Tôt le 12 février, les 20 000 soldats nationalistes restants ont été retirés et, alors qu'HELENA effectuait une patrouille d'arrière-garde, la Task Force a navigué vers le sud.

Après 6 mois d'entraînement dans les eaux nationales, HELENA a de nouveau navigué pour Yokosuka, arrivant le 25 janvier 1956. Pendant les 6 mois de cette période de service, il a de nouveau opéré principalement dans la région de Taiwan et brièvement dans les eaux philippines pour des exercices. Elle est revenue à Long Beach le 8 juillet.

Les exercices, qui comprenaient le tir du missile Regulus I à partir de l'équipement de lancement d'HELENA, se sont poursuivis pendant 9 mois, puis elle s'est dirigée vers une autre tournée en Extrême-Orient le 10 avril 1957. Au cours de la période de service qui a suivi, elle a pleinement joué son rôle phare, combinant puissance maritime et diplomatie. .

HELENA est retournée à Long Beach le 19 octobre. À la suite d'une révision majeure achevée le 31 mars 1958 et d'un entraînement intensif, y compris le lancement de missiles, il navigua de nouveau vers l'ouest.

La croisière d'HELENA en 1958 en Extrême-Orient a commencé le 3 août. Son premier port d'escale était Keelung, Taiwan, arrivant le 21 août. Le lendemain, des étudiants et des professeurs du Taiwan National Defense College ont été reçus à bord pour une visite du navire. Son programme prévoyait ensuite une visite à Manille, mais la crise provoquée par le bombardement communiste chinois des îles au large des côtes gouvernées par les nationalistes a interrompu les opérations normales.

Au cours des semaines suivantes, HELENA a patrouillé la zone troublée. Le 7 septembre, il a fumé jusqu'à 10 milles du continent chinois, couvrant les navires de ravitaillement nationalistes chinois reconstituant l'île de Quemoy.

Le 9 octobre 1958, alors qu'il était au large des Philippines, HELENA a demandé à HELENA de porter secours à un navire marchand norvégien en détresse, le HOI WONG, échoué sur le récif de Bombay dans les îles Paracel. HELENA est arrivée sur les lieux à 10 heures, le 10 octobre 1958. Ses hélicoptères ont secouru des hommes, des femmes et des enfants, qu'elle a transportés à Hong Kong. Ses hommes avaient accompli avec talent et courage une mission humanitaire difficile, une autre contribution au renforcement des relations américaines avec les nations asiatiques. HELENA a repris les opérations de patrouille et de préparation jusqu'à son retour à Long Beach le 17 février 1959.

Le 5 janvier 1960, HELENA partit pour le Pacifique occidental en compagnie de YORKTOWN (CV 10) et de ses escortes du Destroyer Squadron 23. Des visites en Corée et à Taïwan préfiguraient sa participation à l'opération "Blue Star", l'un des plus grands exercices amphibies en temps de paix en l'histoire.

Après une période au Japon, HELENA a navigué avec RANGER (CV 61) et SAINT PAUL (CA 73) à Guam. Le 24 avril 1960, HELENA, en compagnie des destroyers TAYLOR et JENKINS, met le cap sur l'Australie. Elle est revenue alors à Long Beach et de juin à novembre a subi une révision complète. À la mi-janvier 1961, il devient le vaisseau amiral permanent du commandant de la 1re flotte.

Le 17 mai 1961, menés par le HELENA, 12 navires de la 1ère flotte ont fait une démonstration de puissance de feu pour plus de 700 membres de l'American Ordnance Association. En juin, HELENA, avec à son bord huit invités du secrétaire à la Marine, s'est rendu à Portland, en Oregon, pour le Rose Festival.

Au cours des mois suivants, HELENA a participé à l'exercice "Tail Wind", rendez-vous avec le croiseur LOS ANGELES (CA 135), la frégate lance-missiles COONTZ (DLG 9) et leur destroyer d'escorte pour former la plus grande "Fleet Sail" en 4 ans. HELENA a visité les principaux ports d'Extrême-Orient, a surmonté le typhon Olga au large de Hong Kong, puis est retournée à San Diego le 6 octobre, pour bientôt participer à l'exercice "Covered Wagon". Pendant le reste de l'année, HELENA a participé à une importante démonstration de flotte observée par le chef des opérations navales, l'amiral George W. Anderson. Sa dernière opération de l'année était l'exercice "Black Bear".

En 1961 et 1962, HELENA a opéré dans les eaux de la côte ouest et du Pacifique occidental, prenant part à plusieurs opérations amphibies avec des navires de la 1ère flotte et des éléments de la 1ère division de marine et de la 3d Marine Air Wing. HELENA a embarqué des officiers étrangers et d'état-major du Naval War College en mars 1962, et deux groupes de membres de la Ligue navale pour des croisières d'orientation en juin et août.

À la fin de l'année, HELENA devait être inactivé au chantier naval de Long Beach. Le 18 mars 1963, le commandant de la 1re flotte a déplacé son drapeau à SAINT PAUL. HELENA a été mis hors service dans la réserve le 29 juin 1963. HELENA a été transféré en juin 1963 à San Diego, Californie, où il est resté jusqu'à ce qu'il soit rayé de la liste de la Marine le 1er janvier 1974 et vendu à la ferraille le 1er octobre 1974.

Pour son service dans le conflit coréen, elle a reçu la Presidential Unit Citation of the Republic of Korea et la Korean Service Medal avec quatre étoiles.


USS Helena CA-75 - Histoire

Introduction Je m'appelle Earl S. Pullin. De 1956 à 1963, j'ai servi comme Gunners' Mate sur l'USS HELENA. Pendant ce temps, non seulement j'ai appris les bases du matelotage, mais j'ai aussi appris à aimer le HELENA. Au fil du temps, l'USS HELENA est devenu ma deuxième maison et j'ai passé de nombreuses années merveilleuses à son bord jusqu'à ce qu'il soit désarmé.
Je suis en train de créer ce site Web pour partager certaines de mes expériences et, espérons-le, donner tu un petit endroit sur le "web" pour partager le vôtre aussi, que ce soit sur l'USS HELENA, ou un autre navire de notre grande marine américaine. J'espère que cette page est aussi amusante à voir qu'à partager avec vous.

Merci pour votre visite,
Earl S. Pullin

ORGANISATION USS HELENA
Bob Kern, président
582, rue Clark Ouest
Upland, Californie. 91784-1966

cliquez ci-dessous pour entrer sur le site

Navires inclus dans ce site Web
USS Helena CA-75 Historique des navires
USS Maddox DD-731 Historique des navires
USS O'Brien DD-725 Historique des navires
USS Hector AR-7 Historique des navires

Si vous avez servi sur l'USS Helena,
ou tout autre navire présenté sur cette page,
avoir des informations ou des commentaires,
veuillez envoyer un e-mail à
Earl S. Pullin


HELENA CA 75

Cette section répertorie les noms et les désignations que le navire a eu au cours de sa vie. La liste est par ordre chronologique.

    Croiseur lourd de classe Baltimore
    Quille posée le 9 septembre 1943 comme DES MOINES
    Rebaptisé le 6 novembre 1944
    Lancé le 28 avril 1945

Couvertures navales

Cette section répertorie les liens actifs vers les pages affichant les couvertures associées au navire. Il devrait y avoir un ensemble de pages distinct pour chaque incarnation du navire (c'est-à-dire pour chaque entrée dans la section « Nom du navire et historique de la désignation »). Les couvertures doivent être présentées par ordre chronologique (ou du mieux possible).

Étant donné qu'un navire peut avoir plusieurs couvertures, elles peuvent être réparties sur plusieurs pages, de sorte que le chargement des pages ne prend pas une éternité. Chaque lien de page doit être accompagné d'une plage de dates pour les couvertures sur cette page.

Cachets de la poste

Cette section répertorie des exemples de cachets postaux utilisés par le navire. Il devrait y avoir un ensemble distinct de cachets de la poste pour chaque incarnation du navire (c'est-à-dire pour chaque entrée dans la section « Nom du navire et historique de la désignation »). À l'intérieur de chaque série, les cachets de la poste doivent être répertoriés dans l'ordre de leur type de classification. Si plusieurs cachets de la poste ont la même classification, ils doivent être triés par date de première utilisation connue.

Un cachet de la poste ne doit pas être inclus à moins qu'il ne soit accompagné d'une image en gros plan et/ou d'une image d'une couverture montrant ce cachet de la poste. Les plages de dates DOIVENT être basées UNIQUEMENT SUR LES COUVERTURES DU MUSÉE et devraient changer à mesure que de nouvelles couvertures sont ajoutées.
 
>>> Si vous avez un meilleur exemple pour l'un des cachets de la poste, n'hésitez pas à remplacer l'exemple existant.


Découverte de l'USS Helena : une histoire de courage et de persévérance

Peu de navires peuvent revendiquer une histoire comme celle de USS Helena (CL 50). Son service distingué et historique pendant la Seconde Guerre mondiale a commencé à Pearl Harbor et s'est terminé par un sauvetage héroïque et déterminé, apparemment trop dramatique pour être vrai. Fin mars 2018, le Helena a été découvert par l'équipage de l'expédition de Paul Allen à bord du navire de recherche (R/V) Petrel.

Coulé le 6 juillet 1943 par trois torpilles japonaises lors de la bataille du golfe de Kula, le croiseur de la classe St. Louis a été retrouvé à 860 mètres sous la surface, reposant sur le fond du New Georgia Sound au large des côtes des îles Salomon.

"Nous effectuons ces missions en témoignage des braves âmes qui ont servi sur ces navires", a déclaré Robert Kraft, directeur des opérations sous-marines d'Allen. « Chaque navire a une histoire qui touche les familles et les amis de ceux qui ont péri ou survécu. C'est gratifiant d'entendre ces histoires chaque fois que nous annonçons une nouvelle découverte.

Vue du côté tribord de l'USS Helena au milieu du navire, prise au Mare Island Navy Yard, Californie, 27 juin 1942. photographie du Bureau of Ships Collection aux Archives nationales des États-Unis.

L'histoire d'Helena se termine par l'histoire presque incroyable de ce qui est arrivé à son équipage dans les heures et les jours qui ont suivi. Alors que divers efforts de sauvetage se déroulaient au cours des 10 jours, des histoires étonnantes de ténacité de Sailor se sont déroulées dans lesquelles 732 des 900 membres d'équipage ont survécu au naufrage et ont finalement été secourus. Lorsque son arc s'est levé dans les airs après le naufrage, beaucoup d'entre eux se sont regroupés autour de lui, seulement pour être tirés. Deux destroyers américains, l'USS Nicholas (DD 449) et l'USS Radford (DD 446) ont été envoyés pour sauver l'équipage survivant.

Au lever du soleil, l'ennemi resta à portée de main et les deux navires américains suspendirent les opérations de sauvetage pour poursuivre les Japonais. Les survivants ont été regroupés en deux groupes.

Le premier groupe d'environ 275 survivants a été aidé par des volontaires et de petits bateaux laissés sur place par les deux destroyers. Le commandant d'Helena, le capitaine Cecil, qui a survécu au naufrage, a organisé une petite flottille de trois baleiniers à moteur remorquant chacun un radeau de sauvetage, transportant 88 hommes chacun, vers une petite île à environ 7 miles. Ce groupe a été secouru le lendemain matin par l'USS Owin (DD 433) et l'USS Woodworth (DD 460).

Les survivants mouillés et couverts d'huile de l'USS Helena examinent les papiers après leur sauvetage des eaux des Salomon centrales, le 6 juillet 1943. Photographie officielle de la marine américaine

Le deuxième groupe, au nombre de près de 200, s'accrochait à la proue lentement en train de couler d'Helena. Lorsque les choses semblaient sombres, un Navy Liberator a laissé tomber des gilets de sauvetage et quatre canots de sauvetage en caoutchouc. Les blessés étaient placés à bord des canots de sauvetage, tandis que les valides entouraient les embarcations et faisaient de leur mieux pour se propulser vers une île voisine. Cependant, le vent et le courant les emportèrent loin de l'île et toujours plus loin dans les eaux ennemies. Les avions de recherche américains qui sont finalement arrivés n'ont pas pu localiser la flottille à la dérive, et certains des blessés ont commencé à périr dans les circonstances difficiles. Une autre nuit passa, et au matin l'île de Vella Lavella était à portée de main. Les survivants ont atterri en toute sécurité sur l'île. Two coast watchers and local natives cared for the survivors as best they could, and radioed news of them to Guadalcanal. The remaining 165 Sailors took to the jungle to evade Japanese patrols. Finally, Nicholas and Radford, augmented by USS Jenkins (DD 447) and USS O’Bannon (DD 450) set off July 15, 1943 to sail further up the slot than had been attempted before. On the night of July 16, the rescue team brought out the 165 Helena men, along with 16 Chinese who had been in hiding on the island.

Helena started with a crew of 900 men. All but 168 had survived the sinking and eventual rescue.


Historical Recreation: Virtual USS Helena CA-75

It was an honor to see my uncle David Brouchoud walking the decks of the USS Helena CA-75. Although the real Helena was scrapped for metal decades ago, we were able to create a replica and virtually inhabit the ship using the Oculus Rift virtual reality headset. David has he’s has been carefully studying the ship’s history for 60 years, collecting and cataloging everything he can find on his website USSHelena.org

With the new Oculus Rift application, veterans, historians and anyone interested in the ship’s history can visit the ship virtually. Future versions will become increasingly accurate and detailed, eventually including historical reenactments of specific events, such as helicopter and life raft search and rescue missions and more.

The model was built in equal parts Autodesk Maya and 3DS, then brought into the Unity3D game engine where the Oculus Rift application was published.

Many special thanks to Mike Lenzi, Michael Chen, Alexis List, Joseph Caddell and RJ Kikuchoyo for their generous contributions to the Virtual USS Helena CA-75 project.


USS Helena CA-75 - History


From the 2006 Helena Newsletter

USS Helena Organization
Satellite Web Site

Created 24 March 2017

Rus Stoddard SSN-725, President

Jim McNamee CA-75
Past President and Senior Advisor

Jason Bender SSN-725, Vice President

Vic Brelje CA-75, Secretary

Darrell Thiessen CA-75, Treasurer

Ron Burns CA-75, Membership

Harold Barnette , Ships Store and Chaplain

Paul Pearson SSN-725, Chaplain

Verne Horton CA-75, Newsletter Editor / Publisher
1 February 1941 - 19 October 2020


2021 Reunion
The members selected Biloxi, Mobile, and Pensacola
as potential reunion sites





To visit the CL-50 Memorial Page :

Vic's and Doug's photos are at the
USS Helena Organization site


USS LA CA-135 Information

1. Frames are numbered from the bow (stem) to stern (about #165).
2. The ship/hull is divided into 3 sections from bow area (A) to midships area (B) to stern area (C).
Section A: stem to frame 65. Section B: frame 65 to frame 120. Section C: frame 120 to 165
Within in each section, spaces are numbered from fore to aft.
3. Decks are numbered: main deck (1) to keel (9) & superstructure first level (01) to top level (06).
4. There were 2 passageways running from fore to aft on the 2nd & 3rd decks.
These passageways were dividing lines between spaces to starboard (S), spaces to port (P),
& the spaces between the passageways (CL)

Examples:
une. Electronics (ET) Shop is located in compartment B-206-1L, between frames 87 & 90 on port side (P).
This means the space was on the first deck down from the main deck, about midships on the port side.
b. Post Office is also located in B-206-1L, between frames 84 & 86 on center line (CL).
The Post Office is just forward of the ET Shop & across the port passageway.

There are 3 pages of this information,
& the information is contained on GIF format pictures (each is 90 KB or smaller).

In the table below, click on a page number.
Use "Back" to return to this page.

Commanding Officer, Executive Officer, Navigator & Operations Dept

Operations, Gunnery & Engineering Depts

Engineering, Medical, Dental & Supply Depts

There are 6 pages of this information,
& the information is contained on GIF format pictures (each is 150 KB or smaller).

In the table below, click on a page number to find the allocation of ratings per department,
sorted by ratings.

Use "Back" to return to this page.

BM, QM, SM, RD, GM, GMT, FT

DK, CS, JO, LI, SN, SA, MM, EN, BT, BR

EM, IC, MR, SF, SFP, DC, FN, FA, AG, AK

also, Totals per div. & dept.

Special details & strikers

There are 2 pages of this information,
& the information is contained on GIF format pictures (each is 70 KB or smaller).

Click on the link below for crew living compartments, arranged from fore to aft.

There are 2 pages of this information,
& the information is contained on GIF format pictures (each is 70 KB or smaller).

Click on the link below for crew living compartments, sorted by department and division

There is one text page of this information.

Click on the link below to find out which division was responsible for turret 1, turret 2, etc.

This section will include interior compartments & spaces. There are 18 pages of this information,
& the information is contained on GIF format pictures (each is 130 KB or smaller).

In the table below, click on a Division Name to view that division's responsibilities.
Use "Back" to return to this page.

[Note: Several divisions have information on multiple pages, eg #2 is a continuation page]

HULL INTERIOR - DIVISION ASSIGNMENTS FIGURE 3-9

Compartments and spaces are assigned to divisions for maintenance and cleanliness
as indicated in the following tabulation.

The information above was copied from the USS Los Angeles CA-135 Organization Manual
(Instruction 5400.1A, 19 May 1961, incl. Change No. 3, 6 Feb. 1962). Courtesy of Norm Booth.


Armament

Primary armament

Hélène carries a main armament of fifteen 6"/47 Mk.16 guns. As the standard main armament of American light cruisers, these guns are very effective anti-ship weapons. The guns are capable of firing at 10 rounds per minute (6-second reload), meaning that they have one of the highest fire rates for any 6 inch cannon (only the German triple 6-inch turrets fire faster at 12 rounds per minute). With the Helena's large main armament complement, this means that you can fire 150 shells per minute! The guns have good firing arcs and good ballistics as well for a gun of its size. However, they have a relatively slow turret traverse speed compared to its contemporaries. Helena's turrets are also well placed, though the #3 turret has relatively. bad firing arcs due to its location behind the #1 and #2 turrets.

The gun has access to four shell types - Mk.34 HC, Mk.35 AP, Mk. 34 HC with base fuse and Mk.34 HC-VT. Of these, the Mk. 35 AP is typically the best choice against armoured targets (i.e. heavy cruisers and battleships) as it is the only shell with good penetration values. The Mk.34 HC with base fuse could potentially be used against lighter-armoured cruisers, as it has superior penetration values compared to the original shell. Typically, one should take

40% Mk. 34 HC with base fuse, and

10% Mk.34 HC-VT in case you want to attempt to shoot down aircraft with the main guns. The Mk.34 base fuse is superior to the original Mk.34 HC shell as it has better penetration values but retains the explosive mass.

Secondary armament

Hélène is equipped with eight 5"/38 (12.7 cm) Mark 12 guns mounted in four dual-purpose turrets. These guns are extremely effective against surface and air targets alike, and are capable of firing at an obscene 22 rounds per minute while using first-stage ammunition. The weapon also has a very good vertical and horizontal rotation speed, and is capable of engaging aircraft due to its high-angle capability (up to 85 degrees).

Hélène gets access to the standard three shell types - Mk.34 AAC, Mk.46 Common SP, and Mk.31 AAVT. The SP is typically the best pick for heavier-armoured targets such as cruisers, while the AAC shell works better against unarmoured targets due to its large explosive filler. The Mk.31 AAVT is a great option for dealing with air targets due to its proximity fuse - a single direct hit should be enough to destroy an incoming bomber.

Anti-aircraft armament

Hélène gets access to sixteen 40 mm Bofors guns in four quad mounts. These weapons are extremely potent anti-aircraft guns due to their accuracy and punching power. Though these weapons fire slower than the 20 mm Oerlikon or 12.7 mm AN-M2, they more than make up for it due to their hard-hitting 40 mm shells. These guns are capable of shredding aircraft and small boats from ranges of 2.5 km away, though effectiveness will drop off after that range due to the large bullet drop. The guns fire from 4-round clips that reload continuously, meaning that they are capable of continuous fire. However, note that they will eventually jam after firing too long.

As well, Hélène gets access to twelve single 20 mm Oerlikon cannons. The 20 mm Oerlikon Cannon was the standard light anti-aircraft gun for several nations, including the United States, and replaced the prior AN-M2 Browning machine gun. This weapon is an effective short-range AA gun, and has great firing angles. These guns are very helpful and can boost the volume of AA fire at shorter ranges. Take note that the guns fire from a drum magazine that will need to be reloaded. Because of the magazine design, the gun will not jam with continuous fire.


USS Helena CA-75 - History

USS Helena , a 13,600 ton Baltimore class heavy cruiser, was built at Quincy, Massachusetts. Commissioned in September 1945, she took part in the Navy Day fleet review off New York City in October of that year. In February 1946, she went to European waters as flagship for the 12th Fleet. In May, she steamed through the Suez Canal to take station in the Far East on the first of her fourteen "WestPac" deployments.

Helena had just completed her third tour in the Western Pacific when the outbreak of the Korean War caused her recall. From July into October 1950 she provided heavy gunfire to counter the North Korean onslaught and, after the Inchon Invasion in mid-September, to support the United Nations forces' offensive. Two more Korean War cruises took place in 1951 and 1952. Helena received minor damage from a hit by enemy coastal artillery in July 1951. In December 1952, at the end of her third combat deployment, she carried President-Elect Eisenhower from Guam to Hawaii after his post-election visit to Korea.

Following the Korean War, Helena continued her visits to Asiatic waters. She supported the Tachen Islands evacuation in 1955, was on hand during the Quemoy crisis in September 1958 and rescued passengers and crew from the stranded merchant ship Hoi Wong in October 1958. The cruiser was refitted in 1960 to become flagship of the U.S. First Fleet and made a final cruise to the Western Pacific in mid-1961. USS Helena decommissioned in June 1963 and, after more than a decade in reserve, was sold for scrapping in October 1974.

This page features ship portrait views of USS Helena (CA-75) taken during the 1940s and provides links to other images of this ship and her activities.

If you want higher resolution reproductions than the digital images presented here, see: "How to Obtain Photographic Reproductions."

Click on the small photograph to prompt a larger view of the same image.

Underway in Boston Harbor on 3 September 1945, the day before she was placed in commission.

Courtesy of the U.S. Naval Institute, James C. Fahey Collection.

U.S. Naval Historical Center Photograph.

Online Image: 76KB 740 x 565 pixels

Underway in Quincy Bay, Massachusetts, on 3 September 1945, the day before she was placed in commission.

Courtesy of the U.S. Naval Institute, James C. Fahey Collection.

U.S. Naval Historical Center Photograph.

Online Image: 108KB 740 x 575 pixels

In Quincy Bay, Massachusetts, on 3 September 1945, the day before she was placed in commission.

Courtesy of the U.S. Naval Institute, James C. Fahey Collection.

U.S. Naval Historical Center Photograph.

Online Image: 145KB 740 x 620 pixels

Off the Boston Navy Yard, Massachusetts, 22 October 1945.
Her name has been painted on her side in preparation for the Navy Day Fleet Review at New York City on 27 October.

Courtesy of the U.S. Naval Institute, James C. Fahey Collection.

U.S. Naval Historical Center Photograph.

Online Image: 70KB 740 x 565 pixels

Probably photographed in the Hudson River, off New York City, during the Navy Day Naval Review, circa 27 October 1945.

Courtesy of Donald M. McPherson, 1969.

U.S. Naval Historical Center Photograph.

Online Image: 77KB 740 x 465 pixels

If you want higher resolution reproductions than the digital images presented here, see: "How to Obtain Photographic Reproductions."


Voir la vidéo: 1953 USS Helena CA-75. SS Guadalupe AO-32. USS Consolation AH-15 (Janvier 2022).